Monde

La Russie veut diminuer ses achats de matériel militaire à l'Europe

L'un des Mistral en construction en France pour livraison à la Russie
28 juil. 2014 à 13:41 - mise à jour 28 juil. 2014 à 14:01Temps de lecture1 min
Par Belga News

Vladimir Poutine a assuré que l'industrie de la Défense russe était "tout à fait" capable de produire tout ce dont le pays avait besoin, lors d'une réunion qui s'est tenue dans la résidence de l'homme fort de Russie, près de Moscou.

La Russie va ainsi concentrer son attention "sur l'accélération des efforts pour substituer aux importations militaires, du matériel produit à domicile, et ceci, sur une base la plus large possible", a déclaré Vladimir Poutine, cité par l'agence Interfax.

L'Union européenne pourrait décider dès mardi d'adopter de nouvelles sanctions à l'encontre de Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne, en interdisant notamment les nouvelles ventes d'armes et de technologies sensibles.

"Notre objectif est de nous protéger contre les risques de rupture de contrat par nos partenaires étrangers, y compris pour des motifs politiques", a indiqué le président russe.

La Russie est l'un des plus importants exportateurs d'armes au monde, mais également un importateur de matériel militaire et de technologies.

Une de ses plus importantes acquisitions récentes est l'achat à la France de deux navires de guerre Mistral pour 1,2 milliard d'euros. Ces deux porte-hélicoptères doivent être livrés dans les mois qui suivent malgré les nouvelles sanctions.

Les Européens et les États-Unis ont durci leur position à l'égard de Moscou depuis le crash mi-juillet d'un avion malaisien dans l'est de l'Ukraine.

Belga

Sur le même sujet

La France vend des navires Mistral à la Russie, l'Ukraine "très déçue"

Economie

Mistral: la Russie met en garde la France contre une annulation du contrat

Monde