La Russie "probablement" à l'origine de la cyberattaque aux Etats-Unis

La Russie est "probablement" à l'origine de la gigantesque cyberattaque décelée en décembre aux Etats-Unis, selon les services de renseignement américains
06 janv. 2021 à 09:22 - mise à jour 06 janv. 2021 à 09:22Temps de lecture1 min
Par AFP

La Russie est "probablement" à l'origine de la gigantesque cyberattaque décelée en décembre aux Etats-Unis, ont conclu les services de renseignement américains.

Le FBI (police fédérale), la direction du Renseignement intérieur, l'agence militaire NSA et l'agence américaine en charge de la cybersécurité et de la sécurité des infrastructures (Cisa), contredisent ainsi Donald Trump qui a accusé la Chine d'être à l'origine de cette intrusion dans les logiciels du gouvernement américain et d'entreprises privées.

L'enquête a conclu qu'un "adversaire, probablement d'origine russe, est responsable de la plupart des intrusions récemment découvertes dans des réseaux informatiques gouvernementaux et non-gouvernementaux", indiquent-ils. "Nous pensons que c'était et que c'est toujours une opération d'espionnage" et non une tentative de sabotage d'infrastructures.

L'attaque a débuté en mars et s'est poursuivie durant des mois avant d'être découverte en décembre. Selon le renseignement américain, les systèmes d'une dizaine d'agences gouvernementales ont été hackés. Plusieurs ministères comme le Trésor, le Commerce extérieur, le département de la Sécurité intérieure ont fait état d'intrusions.

Le démocrate Mark Warner, vice-président de la commission du Renseignement du Sénat a déploré le délais de l'enquête, jugé trop long, ajoutant que la Russie devait être prévenue que ces agissements sont "recevront une réponse d'une ampleur appropriée".

Etats-Unis: cyberattaque massive (JT du 18/12/2020)

USA : Cyberattaque d envergure contre les agences fédérales

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le 9 mai, jour de la Victoire en Russie : les grands dossiers qui opposent le pays de Poutine et l’Occident

Monde