Icône représentant un article audio.

Regions

"La ruche" de Christophe Hermans: une vie rythmée par la maladie, un film d'une grande justesse

Christophe Hermans au micro de Christine Pinchart

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 juin 2022 à 08:13 - mise à jour 01 juin 2022 à 13:03Temps de lecture12 min
Par Christine Pinchart

"La ruche" de Christophe Hermans, sera présenté ce jeudi 2 juin au Caméo à Namur, en présence de l'équipe du film.

Le réalisateur, scénariste et directeur de casting belge Christophe Hermans, qui nous avait déjà séduits avec son documentaire : "En attendant la deuxième vague", d’une grande humanité, sort une fiction très documentée, qui évoque la bipolarité.

"La ruche", une petite ruche de quatre femmes. Une maman et ses trois filles. La maman est interprétée par la géniale Ludivine Sagnier. Une mère bipolaire dont le mari a refait sa vie. Elle est soutenue par ses trois filles, en constante relation avec la folie de cette femme tantôt extravagante, tantôt abattue. Des enfants responsables avant l’heure, qui doivent grandir trop vite, et qui portent le poids trop lourd de la responsabilité.

Christophe Hermans revient sur ce qui a porté ce film, au micro de Christine Pinchart…

"La Ruche" de Christophe Hermans, d’après le livre d’Arthur Loustalot. "Le corps d’un enfant est fait du bruit des parents" dit le réalisateur."

"La ruche", avec Ludivine Sagnier, Sophie Breyer, Mara Taquin et Bonnie Duvauchelle. Un film d’une grande justesse.

Christophe Hermans
Christophe Hermans Christine Pinchart

Articles recommandés pour vous