La réunion entre syndicats policiers et la ministre Verlinden tourne court

23 nov. 2021 à 17:37Temps de lecture1 min
Par Belga

La réunion entre le front commun syndical policier et la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden à propos notamment d'une revalorisation salariale et des aménagements de fin de carrière a tourné court mardi après-midi. Débutée vers 15h45, elle s'est terminée trois quarts d'heure plus tard et a été qualifiée de "catastrophique" par le Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS).

"Manifestement, la ministre n'avait aucun mandat du gouvernement pour négocier avec nous. Elle était mal informée et confondait des dossiers. C'est lamentable", a déploré Thierry Belin, secrétaire national du SNPS, au sortir de la réunion menée par visioconférence depuis Zaventem.


►►► À lire aussi : Salaires, primes… que gagnent les policiers et que réclament-ils ?


"Les actions vont continuer, plus que jamais", a conclu le délégué syndical.

Le front commun, composé du SLFP Police, du SNPS, de la CGSP et de la CSC Services publics, déplore qu'aucune décision concrète n'ait été prise depuis de nombreuses années pour revaloriser les salaires de la police, aménager les fins de carrière et pallier le manque de moyens nécessaires à la pratique de la profession.

 

Sur le même sujet

Trop peu de policiers pour assurer la sécurité : le match Standard-Beerschot est reporté

Regions Liège

Articles recommandés pour vous