Histoire des contes

La Reine des Neiges : à l'origine l'histoire de deux amoureux

L’Histoire surprenante des contes de fées

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 janv. 2022 à 06:12 - mise à jour 03 janv. 2022 à 06:12Temps de lecture3 min
Par Christian Rousseau

Que savez-vous du conte original écrit par le célèbre Hans Christian Andersen ?

Outre-Atlantique, et dans bien des pays, le célèbre dessin animé est sorti sous le nom de " Frozen ". Le titre original du conte, La Reine des Neiges, n’a été gardé qu’en Europe, où les contes font partie intégrante de l’héritage culturel. Alors, embarquez pour un petit voyage en Norvège, au milieu des fjords et des aurores boréales, à la rencontre de princesses, de rennes et de bonhommes de neige.

 

L’histoire

Il était une fois, dans un pays de neige appelé Arendelle, un magnifique château surplombant une mer d’émeraude, dans lequel vivait un bon roi, sa femme, et leurs deux petites filles, Elsa et Anna.

Les deux fillettes s’aimaient infiniment et partageaient tous leurs jeux… et tous leurs secrets ! Il en est un, en particulier, qui réjouissait la petite Anna : sa grande sœur avait des pouvoirs magiques. D’un geste de ses mains gracieuses, Elsa pouvait faire apparaitre autant de neige et de glace qu’elle le souhaitait.

Mais un jour, Elsa envoya accidentellement un éclat de glace sur la tête de la petite Anna, qui s’effondra. La puissante magie des Trolls de la forêt d’Arendelle parvint à la sauver. Mais à compter de ce jour, on décida de cacher ces pouvoirs au reste du monde et on ferma les portes du palais.

Quant à Elsa, elle fut si bouleversée qu’elle s’enferma dans sa chambre et n’en n’ouvrit plus jamais la porte, même à sa petite sœur.

Les années passèrent, Elsa atteint sa majorité et l’âge de succéder à ses parents. Avec joie et ferveur, tout le royaume préparait les fêtes du couronnement. C’était l’été, il faisait beau et doux. Un grand bal fut donné en l’honneur de la nouvelle Reine. Le temps d’une valse, Anna tomba sous le charme d’un prince fraichement rencontré au bal. Si bien qu’à la nuit tombée, elle avait décidé… de l’épouser !

Un projet auquel s’opposa farouchement Elsa, ce qui déclencha une vive dispute entre les deux sœurs. De peur de perdre son sang-froid et la maitrise de ses pouvoirs, Elsa préféra quitter la pièce. Mais Anna la retint par sa cape. Agacée, Elsa se retourna pour se libérer de l’emprise de sa sœur, mais son geste libéra une barrière de pics de glaces acérés…

Son secret révélé au grand jour, Elsa prit la décision de fuir. Comme un faon apeuré, elle traversa la cour du château en courant, et s’enfuit dans la nuit noire. Sur son passage tout se transforma en glace : les arbres, les fontaines, et même la mer qui entourait le château.

Tout le royaume d’Arendelle fut soudainement plongé dans l’hiver…

 

 

La véritable histoire 

Le conte original du danois Hans Christian Andersen est bien différent de la version Disney. En effet, il raconte l’histoire de deux amoureux, Kay et Gerda… Tout commence avec un miroir, créé par le diable, qui, en se brisant en mille morceaux, va projeter des éclats de verre à travers le monde.

Il est dit que ceux qui recevront un de ces éclats deviendront mauvais. Et c’est ce qui arrive à Kay. Un éclat vient lui piquer le cœur et un autre l’œil : Kay va devenir méchant et moqueur, y compris avec son amoureuse, Gerda.

Mais un jour, il va être enlevé par la terrifiante Reine des neiges. Gerda va alors traverser tout le pays pour retrouver son bien aimé. Sur sa route, elle va rencontrer une gentille sorcière, des corneilles qui croient savoir où est Kay mais ne font que ralentir sa course, et ensuite, une petite fille de brigands qui l’aidera en lui offrant… un renne.

Disney a gardé Gerda en le personnage de la petite Anna, et on pourrait croire que Kay et la méchante Reine des neiges aient été réunis en un seul et même personnage, celui d’Elsa. Mais contrairement à l’horrible Reine des neiges originale, Elsa n’est ni toute noire ni toute blanche, c’est un personnage très nuancé, plus moderne.

Elle n’est pas méchante et ses violentes réactions sont la conséquence de ses peurs. Cela fait d’elle un être très humain et attachant, auquel on peut s’attacher. Et puis, au lieu du conte traditionnel mettant en scène princesse et prince charmant, Disney a préféré inaugurer un autre thème, qui est en fait très parlant pour le jeune public : celui de l’amour fraternel.

Quant à Olaf, même si on ne le trouve pas dans la version originale de La Reine des neiges, Disney s’est sûrement inspiré de celui créé par Andersen dans un autre conte intitulé Le Bonhomme de neige. Il raconte l’histoire d’un gentil bonhomme de neige, qui se prend de passion pour un poêle à bois, et rêve tout l’hiver de chaleur…

 

Sur le même sujet

La danse des chats : souvenir d'une époque où le chat est accusé de tous les torts

Histoire des contes

Tarzan : C'est le rêve du paradis perdu

Histoire des contes

Articles recommandés pour vous