Belgique

La réforme des services incendie toujours bloquée, les pompiers inquiets

Les pompiers attendent l'application d'une réforme depuis six ans
25 févr. 2013 à 07:04 - mise à jour 25 févr. 2013 à 07:11Temps de lecture1 min
Par Julie Calleeuw

Cela fait des mois que le découragement le dispute au ras le bol dans la plupart des 251 zones incendies du pays. Les 17 000 pompiers professionnels et volontaires attendent depuis six ans l'application d'une réforme pourtant votée.

Pour Marc Gilbert, président de la fédération des sapeurs-pompiers de Belgique, la situation est grave : "Quand on doit intervenir avec une autopompe avec minimum six personnes, beaucoup de services d'incendie n'interviennent qu'à trois, parce qu'on ne sait pas avoir du personnel volontaire qui travaille en journée. Donc pour nous, ça met à mal la sécurité du personnel intervenant pour commencer, et ça met à mal aussi la sécurité de la population".

Joelle Milquet ministre de l'Intérieur se veut pourtant rassurante: "On est justement en plein travail pour finaliser tous les derniers arrêtés dont on a besoin pour faire entrer la réforme au 1er janvier 2014, la seule incertitude, c'est évidemment celle du financement de la réforme à partir de 2014".

Sur les 135 millions nécessaires à la réforme, Joëlle Milquet voudrait en obtenir au moins 50 en mettant à contribution des assurances. Mais le MR et le VLD s'y opposent. Les pompiers qui voient arriver le sixième anniversaire du vote d'une réforme pourtant urgente préviennent : ils ne laisseront pas passer cet anniversaire sans réagir.

Thierry Vangulick

Sur le même sujet

La réforme des services d'incendie avance, mais lentement

Belgique

Les pompiers vont-ils disparaître au profit d'un nouveau corps?

Belgique