Belgique

La prison de Forest n'a pas signalé la libération sous contrôle d'Abdelmounaim Haddad

La prison de Forest n'a pas signalé la libération sous contrôle d'Abdelmounaim Haddad
21 janv. 2015 à 20:31 - mise à jour 21 janv. 2015 à 20:59Temps de lecture1 min
Par Belga News

Le jeune homme de 21 ans était soupçonné d'avoir fui en Espagne alors qu'il était en fait chez lui, à Molenbeek. Il s'est présenté mardi à la police de sa commune.

Abdelmounaim Haddad faisait partie des personnes identifiées après l'action de Verviers. Le parquet fédéral a donc émis un signalement international assorti d'un mandat d'arrêt. "A ce moment, on n'a pas contrôlé s'il était sous contrôle judiciaire. On n'a pas eu le temps", a indiqué Koen Geens en Commission de la Chambre.

Le 24 novembre, le jeune homme a été libéré après avoir passé trois mois en prison pour des faits sans lien avec le terrorisme. "Il n'est pas à exclure que la police ne savait pas qu'il portait un bracelet. La banque de données des prisons n'est pas connectée avec la banque de données de la police", a précisé le ministre, ajoutant que la déclaration gouvernementale prévoyait cette connexion, dont le coût est estimé à 200 000 euros.

En principe, la prison de Forest aurait dû signaler cette libération moyennant un contrôle judiciaire mais elle ne l'a pas fait. Le ministre a insisté sur le nombre considérable de "rotations" que cet établissement devait gérer.

Belga

Sur le même sujet

Surnommés "SS", des agents de la prison de Forest font l'objet d'une enquête

Exécution des peines: Koen Geens veut améliorer l'échange d'information

Belgique