La police tire sur un homme en possession d'un couteau à la gare de Gand, l'assaillant survit

"L'homme, dont les jours seraient en danger, a été transporté à l'hôpital".
23 janv. 2018 à 20:25 - mise à jour 23 janv. 2018 à 23:11Temps de lecture1 min
Par RTBF

La police des chemins de fer a ouvert le feu mardi soir, vers 20h30, sur un homme en possession d'un couteau dans la gare de Gand-Saint-Pierre. L'information a été confirmée par la porte-parole de la section gantoise du parquet de Flandre-Orientale, An Schoonjans.

L'homme qui avait été transporté à l'hôpital dans un état critique est à présent hors de danger, a déclaré la porte-parole qui s'est rendue sur place peu avant minuit. Il a subi une intervention chirurgicale.

Deux enquêtes ont été ouvertes : une par la police fédérale qui analyse les faits ; et une autre par le Comité P qui doit faire la lumière sur les circonstances de l'incident puisque les policiers ont tiré.

A l'heure d'écrire ces lignes, la police est toujours sur place et le périmètre de sécurité est maintenu. Les témoins sont actuellement entendus et les images des vidéos de surveillance sont analysées. De son côté, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), a déjà communiqué sur Twitter son soutien aux personnes de la police des chemins de fer qui sont intervenues. 

L'entrée principale de la gare, elle, reste fermée, mais cela n'a aucune incidence sur le trafic ferroviaire. D'autres accès permettent l'accès aux quais.

La police scientifique est descendue sur place.
Un périmètre de sécurité a été instauré.
La police mène l'enquête.

Selon des témoins, les agents ont ouvert le feu, alors que l'homme se dirigeait vers eux en brandissant un couteau.

Loading...
Loading...
L'entrée principale de la gare a été fermée, mais sans incidence sur le trafic ferroviaire.

D'après d'autres témoins que nous avons rencontrés sur place, l'assaillant portait un bandana blanc, "genre ninja". Il serait entré en criant dans la gare et il y aurait eu deux ou trois coups de feu. L'homme a ensuite été rapidement maîtrisé par la police. Mais c'était la panique dans la gare, toujours selon nos témoins. 

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre un homme couché sur le sol, alors que plusieurs policiers courent vers le hall de la gare.

Loading...

Sur Twitter, la SNCB a très vite confirmé que, sur "ordre de police", l'entrée principale de la gare était fermée. "Il n'y a pas de conséquences sur la circulation des trains", avait aussi ajouté la compagnie ferroviaire sur le réseau social.

Loading...
Loading...

Articles recommandés pour vous