Sports d'hiver

La Norvège remporte le relais de Ruhpolding, la Belgique 23e

Loading...
12 janv. 2018 à 15:00 - mise à jour 12 janv. 2018 à 15:00Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants avec AFP

La Norvège s'est imposé dans le relais 4 x 7,5 kilomètres de Ruhpolding et marqué des points vis-à-vis de ses rivaux en vue des Jeux Olympiques. La France et la Russie ont complété le podium. La Belgique a terminé 23e.

Contrairement aux deux courses précédentes, les conditions météos ont beaucoup plus clémentes. Pas question de vent ou de brouillard comme à Hochfilzen et Oberhof, les écarts ont été beaucoup plus serrés et les grandes nations ont été au rendez-vous.

Nos biathlètes s'étaient illustrés lors des deux premiers relais en jouant les premiers rôles pendant un grande partie de la course. Michael Rösch avait à chaque fois ramené l'équipe en tête. Cette fois Ebs est passé à travers au tir debout. Avec trois pioches et deux tours, il a été rejeté en fin de classement.

C'est d'autant plus dommage que les trois autres relayeurs (Florent Claude, Thierry Langer et Tom Lahaye-Goffart) ont été très bons sur le pas de tir. A eux trois, ils n'ont manqué que quatre balles. Mais le mal était fait et notre quatuor a coupé la ligne en 23e position. Nos compatriotes s'étaient classés 16es et 13es des deux relais précédents.

La Norvège fixe rendez-vous en Corée du Sud

En s'imposant sur le dernier relais au programme avant le voyage en Corée du Sud, les Norvégiens (Birkeland, T. Boe, Svendsen, J. Boe) se positionnent comme les favoris du grand rendez-vous olympique.

Les Bleus (Desthieux, Fillon-Maillet, Fourcade, Guigonnat) peuvent eux dire un grand merci au N.1 mondial Martin Fourcade, parti en 3e relais. Le sextuple tenant du Gros Globe de cristal, lancé avec 41 secondes de retard sur la tête de la course, a été monumental sur les skis et au tir (10/10) avant de transmettre le témoin à Antonin Guigonnat, qui a su assurer l'essentiel derrière l'intouchable Johannes Boe, le dauphin de Fourcade en Coupe du monde.

La France échoue finalement à 24,9 secondes de la Norvège et devance les champions du monde russes (Volkov, Tsvetkov, Babikov, Shipulin).

Loading...
Loading...

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous