Belgique

La N-VA ne veut pas clarifier ses propositions devant les patrons

Philippe Muyters
24 févr. 2014 à 16:34 - mise à jour 24 févr. 2014 à 16:58Temps de lecture1 min
Par Belga News

"Pouvez-vous être plus concret? Comment la N-VA va-t-elle mettre les déplacements de charge fiscale -et donc des augmentations d'impôts- en matière d'environnement et de consommation", lui a demandé le dirigeant d'entreprise.

Réponse du nationaliste: "Si maintenant, je dis que pour nous telle ou telle augmentation de taxe est possible, on va nous dire: la N-VA plaide pour l'augmentation de cet impôt. Mais on ne dira pas que cette augmentation ne peut se faire que si, par exemple, on abandonne la tranche d'imposition de 45% dans l'impôt des personnes physiques. Je ne vais donc pas être plus précis parce que sinon, ce sera utilisé contre nous", a répondu M. Muyters.

Le ministre a dit toutefois sa proximité avec les revendications exprimées par la FEB à l'approche des élections.

"Si je lis ces propositions, j'ai l'impression d'être de retour à notre congrès".

Belga

Sur le même sujet

Le conseil de la N-VA valide les listes pour le scrutin du 25 mai

Belgique

Les patrons flamands sont-ils proches de la N-VA ?

Belgique