Un jour dans l'histoire

La mort de Napoléon a été accueillie dans une relative indifférence : les explications d’un historien

20 juin 2022 à 15:23Temps de lecture1 min
Par François Saint-Amand

Aussi étonnant que cela puisse paraître 2 siècles après sa mort, le décès de Napoléon Bonaparte n’a pas eu un retentissement aussi grand que sa légende. Analyse avec l’historien Thierry Lentz, auteur de Bonaparte n’est plus ! dans Un jour dans l’Histoire.

Longwood House, île de Sainte-Hélène, 5 mai 1821, 17h49 : Napoléon Bonaparte rend son dernier souffle, entouré de ses fidèles compagnons. Le 7 au soir, le capitaine Crokat met les voiles vers l’Angleterre pour transmettre la nouvelle. Le roi George IV est mis au courant le 4 juillet, Louis XVIII le lendemain.

La réaction de l’opinion publique ? Contrairement aux déclarations des historiens de l’époque, sa disparition s’est déroulée dans une indifférence quasi totale.

L’empereur est mort, vive… le roi

D’autres événements éclipsent son décès en Europe. George IV doit être couronné en juillet et la presse s’intéresse davantage à la venue ou non de son épouse Caroline de Brunswick, en mauvais termes avec son mari.

En outre, les organes de presse étaient assez mal informés sur l’Empereur souligne Thierry Lentz : "Un journal le décrit comme un ancien ingénieur qui aurait participé aux exactions de la révolution, ce qui est complètement faux. On n’a pas vraiment su ce qu’il s’est passé à Sainte-Hélène malgré les articles du docteur O’Meara qui dénonçait les mauvais traitements faits à Napoléon. Sur cette opinion, y compris une grande partie des élites qui ignore beaucoup de réalités, il est très facile de communiquer ce qu’on a envie de communiquer".

En France, l’historien explique ce manque de réactions par la censure de la presse établie depuis l’assassinat du duc de Berry. Et l’événement qui tient en haleine la population concerne la situation du gouvernement d’Armand-Emmanuel du Plessis, duc de Richelieu, malmené par les ultra-royalistes.

Un Jour dans l'Histoire

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Waterloo/Braine l’Alleud : plus de 3000 personnes aux festivités du 15 août au pied de la butte du Lion

Regions

Articles recommandés pour vous