Cuisine

La minute historique : le ketchup fut un temps vendu comme médicament

07 août 2022 à 10:00Temps de lecture1 min
Par Anthony Mirelli

La sauce, qui était originellement appelée ketsiap, et réalisée à partir de soja, d’huîtres ou de saumure, n’a pas toujours contenu de la tomate. Ce n’est qu’en 1800 que des industriels décident d’en ajouter massivement, avant que Henry John Heinz popularise définitivement le produit en y ajoutant du sucre et en y associant pour toujours son nom.

Et c’est cette tomate qui donna des idées au docteur John Cook Bennett, président du département de médecine à l’université Willoughby en Ohio. Si la tomate permet de traiter la diarrhée, la jaunisse et l’indigestion, pourquoi ne pas en faire un médicament ?

En 1834, il décide donc de concentrer le ketchup sous la forme d’une pilule, et de les vendre à travers les États-Unis. Le succès était tellement important que d’autres concurrents ont proposé leur propre formule, pour soigner toutes sortes de maladies (toux, grippe, migraines, rhumatismes…).

Évidemment, s’il y a un fond de vérité dans ces affirmations, grâce à la présence de lycopène dans la tomate (ce qui lui donne sa couleur rouge), consommer du ketchup en guise de médicament n’est pas recommandé. Les apports en lycopène sont non seulement trop faibles, mais ils sont surtout noyés dans un taux élevé de sucre.

Sur le même sujet

La minute historique : le premier roman de Jane Austen fut signé simplement par “Une dame”

Littérature

La minute historique : quand les Londoniens avaient peur des escalators

Sciences insolites

Articles recommandés pour vous