Mode

La marque "aux deux C" vous embarquera-t-elle ce printemps/été 2016 ?

On a vu de tout lors de cet embarquement, à la façon d'un aéroport donc ! Un concept au top pour un défilé tagué avec le même qualificatif !
07 oct. 2015 à 15:21Temps de lecture1 min
Par flf

Comme à son habitude, Karl Lagerfeld n'a pas fait dans la demi-mesure pour la mise en scène de sa dernière présentation à Paris. Il a recréé de toutes pièces un terminal aéroportuaire, en incorporant des comptoirs d'enregistrement avec des hôtesses de Chanel Airlines, sans oublier des bagages à l'effigie de la griffe de Gabrielle Chanel, pour présenter une collection placée sous le signe du mouvement sous toutes ses formes.

Cette collection était avant tout une interprétation pratique et fantaisiste du concept de voyage. D'un côté, elle a fait la part belle aux vêtements que l'on pourrait imaginer porter sur un long-courrier. Des pantalons de jogging tout-confort surmontés de jolis motifs avion, aux vestes de soie d'inspiration pyjamas, en passant par des pantalons un brin évasés et des pièces aux matières fluides et respirantes, cette collection était une véritable invitation au voyage.

Loading...
Loading...

Mais on notera aussi que le directeur artistique n'a pas fait l'impasse sur des looks très conceptuels aux proportions volumineuses exagérées. Des détails futuristes ont aussi attiré l'attention du public, comme des boots transparentes à lacets un brin fétichistes ou des solaires miroirs d'inspiration science fiction, sans oublier des sandales plates à semelles lumineuses. Le Kaiser a ainsi livré un périple non seulement géographique, mais aussi temporel, voire spatial.

Loading...

Il est évident que la femme Chanel de la saison prochaine a vu du pays, à en croire les jupes à petits volants, les bijoux d'inspiration tribale ou les matières élimées qui convoquent un esprit de baroudeuse chic. Cette collection regorgeait aussi de maille colorée d'inspiration andine et de carreaux qui tiraient presque sur le tartan. Mais Lagerfeld s'est aussi amusé, pour finir la présentation en apothéose avec des tissus noirs d'inspiration industrielle associés à des tops cloutés pour un effet citadine décadente.

Mais comme Chanel sera toujours Chanel, on a aussi pu admirer d'élégants ensembles en tweed, la signature de la maison, réchauffés par des tons bleus ou pourpres et accessoirisés avec des casquettes portées à l'envers ou de gros bijoux.

 

RTBF TENDANCE avec AFP

Loading...

Articles recommandés pour vous