Tour de France

La fusée Wout van Aert a mis tout le monde d’accord : "Mi-homme, mi-moteur", "Il a explosé tout le monde"

Wout van Aert s’impose lors de la 4e étape.

Délivrance ! Après trois deuxièmes places consécutives sur le Tour de France, Wout van Aert a décroché mardi un magnifique succès sur la 4e étape à la suite d’un effort colossal dans la côte du Cap Blanc Nez, à une dizaine de kilomètres de l’arrivée. Bien emmené par ses coéquipiers, WVA a lâché tout le monde pour aller soulever les bras en solitaire à Calais. Une performance incroyable qui a mis tout le peloton d’accord. Même un autre monstre du cyclisme : Tadej Pogacar.

"C’est fou. Wout est mi-homme, mi-moteur. Quand il part comme ça, personne ne peut le suivre. J’aurais bien aimé, mais ce n’était pas possible. Il est vraiment incroyable". Ces mots sont sortis de la bouche de Primoz Roglic, coéquipier de van Aert et leader de la Jumbo-Visma. Présent lors du coup de force de la formation néerlandaise, le Slovène a rapidement abandonné l’idée de suivre le Belge dans sa course folle vers la victoire. Adam Yates (Ineos) et Jonas Vingegaard ont eux essayé, en vain.

Placé plus loin dans le peloton, Tadej Pogacar, double vainqueur du Tour et actuel maillot blanc, s’est montré dithyrambique envers Wout van Aert. "Il était clairement le plus fort aujourd’hui, il a explosé tout le monde, c’est un vainqueur très méritant. Cela roulait très vite sur la fin et Van Aert était en feu. S’il y avait une équipe capable d’attaquer de cette façon-là, c’était bien la Jumbo-Visma. Ils l’ont déjà fait auparavant et ils sont très forts. J’étais en train de revenir de l’arrière quand il a attaqué. Et quand j’ai vu qu’il avait lâché Vingegaard, j’ai arrêté de m’inquiéter", a expliqué le Slovène de 23 ans.

Pogacar a raison, van Aert était le plus fort. Les données suivantes le prouvent. Sur l'application Strava, on apprend que la fusée belge a avalé la côte du Cap Blanc-Nez (900m à 7,5%) à une vitesse de 32,3 km/h, soit 3 km/h de plus que le double tenant du titre. Tout simplement énorme. 

Après la course, le leader d’UAE a également tendu la main au Belge pour le congratuler. Les deux coureurs se sont ensuite échangé des mots sympathiques. "Je t’ai surpris ?", a lancé le maillot jaune à Pogacar. "Un petit peu. Tu as aussi lâché tes propres coéquipiers donc…", lui a répondu le Slovène. Bon joueur ce Pogi !

Loading...

4e étape : Dunkerque > Calais : Victoire de Wout van Aert

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous