Icône représentant un article video.

La Première

"La femme périphérique" : de Berlin à New-York, une exploration des mystifications du marché de l’art et les conséquences de la chute du mur

Sophie Pointurier : "La femme périphérique" (HARPER COLLINS)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La femme périphérique de Sophie Pointurier chez HARPER COLLINS est le huitième roman de cette nouvelle édition du Prix Première.

Le monde de l’art vu de part et d’autre du mur de Berlin. Peter et Petra Wolf font les beaux jours de la scène artistique allemande depuis la fin des années 1980. Lui est un artiste de l’Est à la réputation mystérieuse, mais dont on a perdu la trace ; elle, ancienne professeure d’arts plastiques, originaire de l’Ouest, est considérée comme la gardienne du temple. C’est elle, pense-t-on, qui met en lumière le talent de son compagnon et, d’ailleurs, on ne lui prête pas d’autres qualités. Petra est une personnalité clivante, comme on dit : ne faisant aucune concession, revêche, rarement contente, méfiante. L’heure de la revanche a peut-être sonné puisque, trente ans après la chute du Mur, une biographie est en préparation au sujet du couple mythique. Autant dire que lorsque l’on commence à s’inquiéter de la disparition de Peter, les langues vont se délier et beaucoup se réjouiraient de voir la femme de l’histoire – l’empêcheuse de tourner en rond neutralisée.

 

Remise du prix le jeudi 17 mars, en présence du/de la lauréat(e) avec une émission spéciale juste après le journal de 13h00.


Le jour de la proclamation, venez rencontrer en exclusivité le ou la lauréate 2022, au micro du Président du jury, Laurent Dehossay, le jeudi 17 mars à 19h00 à la Galerie Bortier (Rue de la Madeleine n° 55 à 1000 Bruxelles)

Sur le même sujet

Ophélie, Sara et Marco donnent leurs coups de cœur lectures pour l'été

Vivacité

"L’apparence du vivant" : une jeune photographe fascinée par la mort est initiée à la taxidermie

La Première

Articles recommandés pour vous