La citrouille d'Halloween rappelle la légende de Jack'O Lantern

La fête d'Halloween est d'origine celte
29 oct. 2012 à 17:43 - mise à jour 31 oct. 2012 à 18:20Temps de lecture1 min
Par Belga News

Les Celtes prétendaient que le diable et ses démons venaient hanter le monde des vivants cette nuit-là. La nuit d'Halloween est celle qui précède le 1 novembre et la Toussaint, les traditionnelles fêtes catholiques de tous les saints et des morts.

Fêtant l'arrivée de l'hiver, les Celtes se déguisaient déjà en créatures (sorcières, fantômes...) pour tromper les diables et se protéger.

Après la récupération de la fête par l'église catholique, le terme 'Halloween' s'est développé. Il s'agit de la contraction d'"All Hallows eve" qui signifie la veille de tous les saints.

La célèbre citrouille évidée d'Halloween a aussi une histoire particulière. Encore appelée 'Jack'O Lantern' aujourd'hui aux USA, elle est le véritable symbole de la fête. Mais, avant le départ de nombreux immigrants irlandais pour l'autre côté de l'Atlantique, début 19e siècle, ce sont plutôt des navets et des betteraves qui étaient adroitement sculptées.

La légende prétend que ce fameux 'Jack'O Lantern' était ivrogne et avare. Il roula deux fois le diable, qui voulait son âme, dans la farine. Chassé du paradis et de l'enfer à sa mort, il a néanmoins réussi à obtenir du diable un morceau de charbon brûlant pour l'éclairer dans la nuit permanente. Il plaça le charbon dans le creux d'un navet et la légende se fit.

Parades, fêtes, sorties, événements, films, la fête d'Halloween reste très populaire aux Etats-Unis. Elle est devenue essentiellement la fête des enfants. Ils se déguisent en diables, fantômes, sorcières, vampires, squelettes et parfois en potiron également. Les maisons sont aussi décorées aux fenêtres et aux portes. Les enfants, en groupe, vont de portes en portes dans le voisinage pour réclamer bonbons et friandises.

En Belgique, la fête d'Halloween connaît un certain succès, auprès des commerçants et des familles, depuis la fin des années 90. Les tournées costumées pour recevoir les douceurs sont de plus en plus répandues dans certains quartiers.


Belga

Sur le même sujet

Saint-Gilles: le musée d'art fantastique à l'heure d'Halloween

Regions

Halloween: squelettes et zombies chassent les mauvais esprits

Articles recommandés pour vous