On n'est pas des pigeons

La cigarette électronique aurait-elle tué pour la première fois ?

La cigarette électronique aurait-elle tué pour la première fois ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 nov. 2019 à 15:41 - mise à jour 14 nov. 2019 à 15:41Temps de lecture2 min
Par On n'est pas des pigeons

Ce serait la première fois que la cigarette électronique tue… On y met du conditionnel pour l’instant ! En effet, un jeune homme de 18 ans aurait perdu la vie suite à des problèmes respiratoires. Et tous les regards se tournent vers une cigarette électronique contenant un liquide avec une huile de CBD…

Raphaël Pauwaert, un Bruxellois de 18 ans, est décédé le 6 novembre dernier aux Clinique Saint-Luc. Bien que des analyses médicales soient toujours en cours, l’hypothèse privilégiée serait la consommation d’une huile de "vapoteuse" à base de CBD, le composant chimique du cannabis en vente légale. Son papa a tenu ce matin à avertir des potentiels dangers de la "vapote".

Le 30 septembre, Raphael s’est réveillé chez sa maman. Il a toussé toute la nuit et cela a continué toute la journée. Le lendemain, un médecin généraliste lui a diagnostiqué une bronchite et l’a médicamenté en conséquence. Mais la toux ne s’est pas arrêtée. Raphaël est rapidement essoufflé et crache du sang. Le 4 octobre, le jeune garçon est hospitalisé, l’oxygène dans son sang est descendu sous le palier des 84%. Il est placé au service infectiologie des Cliniques de Saint-Luc.

Dans la nuit du 9 au 10 octobre, il était en détresse respiratoire. Le 10 octobre, les poumons de Raphael ont cessé de fonctionner, il a dès lors été placé dans un coma artificiel au service des pathologies cardiovasculaires intensives. De l’oxygène a été insufflé directement dans le sang, afin de maintenir les autres organes de son corps en vie. Raphaël décédera le 6 novembre.

Inhalation de CBD par vapoteuse

Le plus grand suspect dans cette histoire, c’est l’inhalation de CBD par vapoteuse. Il s’agit bien d’une suspicion car il n’existe pas de test pour un diagnostic de certitude. Mais en effet, vers la mi-septembre, il a testé du CBD par vapoteuse avec son frère et sa maman qui eux, n’ont rien eu. Plusieurs cas de décès liés à la consommation en vapoteuse de produits dérivés du cannabis ont été récemment mis à jour aux Etats-Unis.

A l’étude, le rôle de l’huile de vitamine E. Aux Etats-Unis, il a été observé que ces problèmes respiratoires apparaissent subitement, chez des patients souvent jeunes et sans problème de santé. Et les symptômes correspondaient souvent à une pneumonie lipidique. Phénomène qu’on observe quand des huiles pénètrent les poumons.

La cigarette électronique aurait-elle tué pour la première fois ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous