La chimère éléphant explique pourquoi il n'y a pas d'os dans le requin

La chimère éléphant explique pourquoi il n'y a pas d'os dans le requin
08 janv. 2014 à 18:03 - mise à jour 08 janv. 2014 à 19:42Temps de lecture1 min
Par Belga News

Cette découverte pourrait avoir d'importantes implications dans la compréhension de maladies des os chez l'homme, telle que l'ostéoporose. Car ce n'est pas tant l'aspect inhabituel de ce poisson, aussi appelé requin éléphant (Callorhinchus milii) ou masca laboureur, qui intéresse les scientifiques, que sa place dans l'arbre de l'évolution.

Avec ses cousins, les requins, raies et chimères, cet animal fait partie des plus vieux vertébrés à mâchoires (gnathostomes) vivants aujourd'hui. Mais, tout comme les requins et les raies, il possède un squelette cartilagineux et non osseux. L'équipe menée par Byrappa Venkatesh, de l'Agence pour la science, la technologie et la recherche (A*STAR) de Singapour, a choisi de séquencer le génome de la chimère éléphant parce que c'est le génome le plus petit parmi le millier d'espèces de poissons cartilagineux connus. Il fait un tiers de la taille du génome humain. En comparant le génome de la chimère éléphant avec celui d'autres vertébrés, dont l'homme, les chercheurs ont identifié une famille de gènes absente chez l'étrange créature, mais présente chez tous les vertébrés osseux.

Lorsqu'ils ont fait l'expérience de supprimer un gène de cette famille chez le poisson-zèbre, ils ont observé une réduction de la formation osseuse. Les chercheurs ont par ailleurs eu la surprise de découvrir que la chimère éléphant semble dépourvue de certains types de cellules immunitaires, en particulier les corécepteurs CD4, pourtant essentielles pour lutter contre les infections virales et bactériennes et pour prévenir des maladies auto-immunes.


Belga

Sur le même sujet

Un plongeur repousse un requin au couteau, puis va boire une bière

Articles recommandés pour vous