Regions Liège

La canicule incite les Liégeois à se jeter dans la Meuse, parfois depuis la Passerelle

La canicule incite les Liégeois à se jeter dans la Meuse, parfois depuis la Passerelle
25 juil. 2019 à 14:35 - mise à jour 25 juil. 2019 à 14:35Temps de lecture1 min
Par Lucie Hermant, Anne Poncelet

C'est inhabituel, la couleur de l'eau n'est pas encourageante, mais aujourd'hui plusieurs Liégeois n'ont pas résisté. Ils se sont jetés à l'eau, dans la Meuse. Et certains ont plongé depuis la passerelle de la Belle Liégeoise, à plusieurs mètres de hauteur. Des jeux qui sont pourtant interdits, puisque dangereux. D'abord parce que la navigation fluviale est importante, les risques d'être emporté par les vagues créées par les bateaux ne sont pas négligeables. Et puis, au-delà de cela, des déchets invisibles en surface peuvent blesser, surtout en cas de plongeon, tels que des barrières Nadar, des vélos ou d'autres détritus métalliques. Notons également que les berges ne sont pas toujours équipées d'échelles et qu'il peut être difficile de rejoindre la terre ferme une fois dans l'eau, les bords étant parfois très hauts. 

Cet après-midi, un patrouille de police a fait de la pédagogie avec les gamins hardis, pour leur expliquer le danger et aussi le risque d'avaler l'eau de la Meuse, une eau sale et polluée qui peut provoquer des troubles intestinaux. Exceptionnellement en cette journée d'extrême chaleur à Liège, les autorités ont permis aux baigneurs de patauger dans la Meuse, à condition de ne pas plonger et de ne pas trop s'éloigner des berges.

Liège le point le plus chaud

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous