La Belgique soutient la mise en place d'un tribunal pour juger les crimes en Syrie

La Belgique soutient la mise en place d'un tribunal pour juger les crimes en Syrie
15 déc. 2016 à 17:10Temps de lecture1 min
Par Belga

La Belgique soutient les initiatives prises pour mettre sur pied "un système juridique international" qui jugera des crimes de guerre commis en Syrie, a indiqué jeudi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, à la Chambre en réponse à de nombreuses questions sur le martyr d'Alep.

La Belgique a demandé que des preuves soient collectées à Alep "car il ne pourra y avoir d'impunité pour les crimes de guerre et peut-être pire", a souligné M. Reynders.

Le ministre a également répété la position belge à propos de l'avenir du président syrien Bachar El-Assad. "Le bourreau de son peuple ne pourra pas faire partie de la solution", a-t-il déclaré.

La Belgique est prête par ailleurs à participer aux initiatives européennes sur le plan humanitaire, notamment l'ouverture d'un corridor humanitaire même si celui ne sera possible que moyennant un accord du Conseil de sécurité des Nations unies, a précisé le chef de la diplomatie belge.