Economie

La Banque Nationale de Belgique prévoit de la croissance... et des incertitudes pour 2017

Jan Smets, gouverneur de la Banque nationale de Belgique
09 déc. 2016 à 15:00Temps de lecture1 min
Par RTBF

La Banque nationale de Belgique présentait ce vendredi ses projections économiques pour la Belgique. Pour l'année 2016, la Banque nationale de Belgique (BNB) table sur une croissance de près de 1,2%.

Les prévisions futures font état de hausses de la croissance en Belgique pour les années à venir. Ainsi, la croissance serait de 1,4% en 2017, 1,6% en 2018, et 1,5% en 2019. A court terme, les prévisions continuent de faire état d'une croissance qui rebondit à la fin de 2016 et au début de 2017. 

Par ailleurs, la BNB prévoit une forte reprise des coûts salariaux à partir de 2017. Celle-ci s’accélérerait jusqu'en 2019 inclus, principalement en raison de l'indexation car l'inflation devrait remonter à 2% en 2017.

Incertitudes internationales sur fond d'élections

Comme l'explique la Banque nationale de Belgique (BNB), les projections réalisées sont particulièrement complexes et dépendent de nombreux facteurs. Même si les préoccupations se sont quelque peu dissipées vis-à-vis des pays émergents, nul ne peut prédire l'orientation des économies développées tant l'incertitude politique prédomine. Ainsi, à titre d'exemple, la BNB explique que "nul ne sait pour le moment déterminer dans quelle mesure la politique américaine va changer de cap", et que les projections sont donc soumises à caution.

En Europe, et même si la situation en Italie ne semble pas avoir un impact immense sur la croissance de l'ensemble des pays de la zone euro, la BNB rappelle tout de même que 2017 sera le théâtre de plusieurs échéances électorales majeures et que les résultats de ces dernières auront, quoi qu'il arrive, une incidence directe sur les perspectives de croissance.

Loading...