Monde

L'UE dresse des plans d'urgence pour son approvisionnement en énergie

Conduite de gaz, en Ukraine
16 avr. 2015 à 14:41 - mise à jour 16 avr. 2015 à 15:42Temps de lecture1 min
Par Belga News

"Nous envisageons tous les risques possibles et tous les scénarios. Nous ne pensons pas qu'à la Russie", a assuré M. Miguel Arias Canete lors d'une réunion ministérielle dans la capitale lettonne.

L'Union européenne, qui achète d'importantes quantités de gaz naturel russe, appréhende des problèmes qui pourraient se poser en raison des tensions entre Moscou et l'Ukraine, pays de transit pour une bonne partie de "l'or bleu". "Avec la solidarité entre les 28 pays membres de l'UE, nous pouvons affronter n'importe quelle crise qui pourrait survenir à l'avenir", a dit M. Canete à l'issue d'une réunion des ministres de l'Environnement et de l'Energie, organisée par la présidence semestrielle lettonne de l'Union. "Aucun pays membre" ne devrait dépendre d'un seul fournisseur, a-t-il souligné, tout en affirmant que la Commission ne visait pas la Russie.

"Les Russes continueront à être un très important fournisseur pour l'Union européenne, pas seulement de gaz, mais aussi de charbon, de pétrole et d'uranium, mais selon les conditions de marché", a encore dit le commissaire.

En février dernier, l'UE a annoncé des plans pour mettre en place un marché unique de l'énergie à l'échelle du continent pour réduire sa dépendance de la Russie et réduire la facture de ses importations, actuellement avoisinant 400 milliards d'euros par an.

Le secteur de l'énergie a été épargné par la série de sanctions prises par l'Occident contre Moscou en raison de son rôle dans la crise ukrainienne.

Belga

Sur le même sujet