L'Italie, inoffensive, battue par les USA

L'Italie, inoffensive, battue par les USA
29 févr. 2012 à 22:00 - mise à jour 29 févr. 2012 à 22:01Temps de lecture1 min
Par Belga

Qui jouera devant en Pologne? Aucun des buteurs alignés contre les USA par Cesare Prandelli n'a brillé, et l'équipe de Jürgen Klinsmann s'est imposée sur un contre grâce à Clint Dempsey (55).

Privé de son duo titulaire, Antonio Cassano-Giuseppe Rossi, blessés et pas sûrs d'être remis en juin, le sélectionneur avait choisi de se priver de Mario Balotelli au nom de son "code éthique". Suspendu quatre matches en Angleterre, l'étoile italienne de Manchester City n'a pas été sélectionné et Prandelli l'a menacé: "On ne peut pas emmener à l'Euro un joueur qui risque de nous laisser à dix".

Mais les remplaçants de "Super Mario" n'ont vraiment pas saisi leur chance. Alessandro Matri a été trop souvent pris au piège du hors-jeu et le petit Sebastian Giovinco, qui devait semer la zizanie dans la défense US, est resté atone.

Le jeune Fabio Borini, dont c'était la première sélection, a adressé plus de frappes que Matri, qu'il a remplacé à la pause, mais il n'est pas la solution immédiate en pointe si Cassano (coeur) et Rossi (genou) ne sont pas rétablis.

Thiago Silva perdu en meneur de jeu

L'autre expérimentation de Prandelli, Thiago Silva meneur de jeu, a aussi tourné court. Le Parisien semblait un peu perdu dans son rôle, il a réussi une frappe puissante en première période et une belle ouverture pour Christian Maggio, mais ce furent ses seuls éclairs dans l'orchestration du jeu.

Parmi les nouveautés, le défenseur Angelo Ogbonna, qui joue en seconde division au Torino, pour sa deuxième sélection, a paru un peu lourd, au centre puis à gauche après l'entrée de Giorgio Chiellini à la pause.

Déjà battue à Rome par l'Uruguay en novembre (1-0), l'Italie n'avance pas. Et devant la mollesse des "Azzurri", les USA ont fini par ouvrir le score, Jozy Altidore remisant pour Clint Demspey (55).

Klinsmann peut être satisfait de son équipe, sans génie mais bien ordonnée, qui a battu l'Italie pour la première fois de son histoire et qui n'a guère tremblé, même lors du rush des Italiens dans la dernière demi-heure. Il faudra bien autre chose face à l'Espagne au premier match de l'Euro.


Belga