L'inflation est temporaire et les plans Biden ne vont pas créer plus de pression

29 oct. 2021 à 14:05Temps de lecture1 min
Par Belga

La forte inflation aux Etats-Unis est temporaire et la pression sur les prix de l'énergie devrait se desserrer "dans les mois qui viennent", a répété vendredi la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen.

"Je continuerai de dire que c'est temporaire, même si je ne veux pas dire que c'est juste une question d'un mois ou deux", a déclaré Janet Yellen sur CNN depuis Rome où elle participe à une réunion du G20 Finances.

Elle a relevé que "les taux d'inflation mensuels quoique substantiels, ont considérablement diminué par rapport à ce qu'ils étaient il y a seulement quatre ou cinq mois". 

Selon elle, la hausse des prix est directement liée à la pandémie qui perturbe l'activité économique.


►►► A lire aussi : Le G20 doit "poser ses conditions pour la reconnaissance des talibans", souhaite Macron


 

Selon elle, les hausses de prix "vont se normaliser" et baisser sur une base mensuelle "d'ici la deuxième moitié de l'année" prochaine.

"Les taux annuels d'inflation seront en baisse pour revenir vers leur niveau normal, c'est-à-dire autour de 2%", à cet horizon également, a-t-elle ajouté.

Elle a par ailleurs écarté la possibilité que les plans d'investissements de Biden, en cours de négociations au Congrès, puissent à l'avenir alimenter l'inflation.

Elle estime que ces plans de quelque 3.000 milliards de dollars seraient financés par des hausses d'impôts sur les entreprises.

De plus, les dépenses vont se produire "lentement au cours d'une décennie, contrairement au plan de sauvetage américain, qui tentait de faire face à l'impact de la pandémie et impliquait beaucoup de dépenses en peu de temps".

Elle a enfin souligné que ces plans allaient augmenter le potentiel de croissance de l'économie américaine, "qui tend à faire baisser l'inflation".

Sur le même sujet

USA : le variant Omicron pourrait peser sur l'économie et l'inflation

Le Congrès américain adopte le vaste plan de Joe Biden sur les infrastructures