RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

L'hôpital de Nivelles rénove plusieurs services mais prévoit toujours de déménager dans quelques années

Trois services sont remis à neuf : les soins intensifs, les urgences et l'autodialyse.
05 oct. 2021 à 09:13Temps de lecture2 min
Par Hugues Van Peel

Après plusieurs mois de travaux, l’hôpital de Nivelles a inauguré ce lundi sa nouvelle unité de soins intensifs et ses nouvelles urgences, complètement remises à neuf. Les patients seront dorénavant mieux pris en charge et les conditions de travail du personnel s’en trouvent également améliorées.

En ce qui concerne les urgences, qui sont la porte d’entrée de l’hôpital pour de nombreux patients, ce n’est pas qu’une couche de peinture qu’on a mise sur les murs. L’organisation du service a été complètement repensée.

"Maintenant, on a un service flambant neuf qui permet d’accueillir les patients en toute confidentialité, se réjouit Isabelle Linkens, directrice exécutive de l’hôpital de Nivelles. Ils pourront donc expliquer la raison de leur venue dans un local fermé, avant d’être pris en charge dans un premier tri, dans le quart d’heure qui suit leur arrivée. Ensuite ils seront dirigés vers les locaux en fonction de leur plainte, que ce soit des enfants ou des adultes, on a des locaux spécifiques en fonction de ça. A côté de ça, on a l’arrivée par les urgences ou les retours de SMUR. On a donc une amélioration du circuit et de l’accueil des patients."

Plus d'intimité aux soins intensifs

Pendant la durée des travaux, le service des urgences a été installé dans des préfabriqués. La fin du chantier réjouit forcément le personnel.

"On a hâte de pouvoir s’investir dans ce nouveau service, explique Daniella Defer, infirmière cheffe des urgences. C’est très bien pensé, on a pas mal participé au raisonnement et aux choix qui ont été faits. On a mis le patient au centre de notre attention. Et pour le personnel, par rapport aux locaux qu’on avait avant, c’est enthousiasmant."

Isabelle Linkens, directrice exécutive de l'hôpital, et Daniella Defer, infirmière cheffe.
Isabelle Linkens, directrice exécutive de l'hôpital, et Daniella Defer, infirmière cheffe. Hugues Van Peel - RTBF

Dans l’unité de soins intensifs, une attention particulière a été portée à l’intimité des patients. Les lits sont disposés dans des boxes individuels fermés.

"On peut même parler de chambres, poursuit Isabelle Linkens. On a aussi amélioré la salle des familles, qui permet de recevoir les proches quand il faut expliquer la situation du patient, ou malheureusement annoncer des mauvaises nouvelles."

Enfin, l’hôpital de Nivelles a aussi inauguré lundi les nouveaux locaux de son service d'autodialyse, plus vastes et mieux adaptés aux besoins du patients. Ils sont opérationnels depuis plusieurs mois mais n’avaient pas pu être officiellement présentés en raison de la crise sanitaire et du confinement.

Des investissements justifiés

Ces travaux représentent une dépense non-négligeable (1,6 million d'euros) pour le groupe Jolimont, auquel appartient l’hôpital de Nivelles. Mais cet argent n’est pas dépensé en vain, même si un nouvel hôpital sera construit dans quelques années.

"Il est nécessaire de continuer à investir pour amener l’hôpital à une taille critique, selon Isabelle Linkens. Par ailleurs, tout cela répond à un business plan qui montre que tout cela est rentable. Ce que nous faisons maintenant est soutenu par une augmentation de l’activité. Il est aussi important de rester à la page, de pouvoir s’adapter aux différentes normes et à l’évolution des technologies. Nous devons par ailleurs rester attractifs pour les équipes, les professionnels, dans un secteur où la concurrence est grande. Nous voulons donc leur offrir des infrastructures et des conditions de travail attractives."

Articles recommandés pour vous