L'affaire Glandy, drame de l'alcoolisme

L'affaire Glandy, drame de l'alcoolisme
20 déc. 2019 à 05:00Temps de lecture2 min
Par RTBF Fiction Digitale

En février 1914, un domestique tue son épouse afin de lui voler de l’argent pour terminer sa soirée de Mardi Gras. Conducteur d’attelage au service d’un entrepreneur de Dampremy, Alexandre Glandy est né à Roux en 1884. Cordonnier de formation, il est marié à Maria Maüen, une jeune femme de la région, dont il n’a pas d’enfants.

L'affaire Glandy, drame de l'alcoolisme
L'affaire Glandy, drame de l'alcoolisme Collection cartes postales de Belfius - Académie Royale de Belgique

Le contexte historique: pauvreté et alcoolisme

Le meurtre de Dampremy se déroule à la veille de la Première Guerre mondiale. Si la tension entre les grandes puissances est déjà palpable, rien ne permet alors d’imaginer les quatre années d’horreur qui vont changer le visage de l’Europe et du monde. Dans cette Belgique qui vit les derniers mois de la Belle Epoque, la région minière et industrielle de Charleroi est le lieu de vie d’une population ouvrière pauvre et exploitée. 

 

L’affaire Glandy est caractéristique des drames domestiques liés à la consommation d’alcool. Dans les articles de presse belge qui relatent le meurtre de Dampremy, on met toujours en avant cet élément, avec des titres tels que : " Sanglant drame de l’alcoolisme " ou encore " Terrible drame de l’alcoolisme ". Avant la guerre de 14’, de multiples campagnes de santé publique dénoncent les méfaits de l’alcool. Ce sont souvent les classes les plus pauvres de la société qui sont les victimes de cette addiction et elles sont les cibles privilégiées des campagnes anti-alcool. 

La boisson présente souvent le seul moyen de fuir une existence difficile et sans perspective d’amélioration pour les plus démunis 

A l’évidence, Alexandre Glandy appartient à ce monde défavorisé. Il dira d’ailleurs lors de son procès que l’alcool est le véritable responsable du drame qui a conduit à la mort de son épouse ! Les autorités belges vont prendre diverses mesures afin d’endiguer ce fléau. Après un arrêté-loi de novembre 1918 qui limite déjà la vente d’alcool, la " loi Vandevelde " (du nom de son auteur), est votée en août 1919. 

 

Elle responsabilise les vendeurs d’alcool, mais aussi les tenanciers de cafés et de tavernes, en cas de consommation d’alcools forts. 

L'affaire Glandy dans le presse
L'affaire Glandy dans le presse L'étoile Belge 26/02/1914

 

Cette affaire a inspiré  ‘Glandy’, une histoire écrite par Adeline Dieudonné et racontée par Itsik Elbaz, publiée dans le cadre de la collection de podcasts ‘Noir Jaune Rouge – Belgian Crime Story’: une collection de cinq fictions sonores inspirées par des histoires criminelles vraies qui ont émaillé le vingtième siècle belge. Ces histoires, écrites par cinq auteurs et autrices belges de l’équipe de l’émission ‘Entrez sans frapper’ sont racontées sous forme de nouvelles individuelles, en format ‘lecture d’histoire’. 

 

Une production RTBF Fiction Digitale pour La Première. 

Noir Jaune Rouge - Belgian Crime Story

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement