Vuelta - Cyclisme

King enlève la 4ème étape de la Vuelta, Kwiatkowski sauve son maillot rouge

Loading...
28 août 2018 à 06:44 - mise à jour 28 août 2018 à 17:16Temps de lecture2 min
Par Grégoire Mahieu avec Belga

Ben King s’est imposé ce mardi après-midi lors de la 4ème étape du Tour d’Espagne disputée sur 161,4 kilomètres entre Vélez-Malaga et le sommet de l'Alfacar dans la Sierra de la Alfaguara. Le coureur américain du Team Dimension Data s’est montré le plus costaud dans l’ultime difficulté du jour, une montée de 12,4 kilomètres avec une pente moyenne de 5,4%, pour devancer le Kazakh Nikita Stalnov (Astana) et le Français Pierre Rolland (EF Education First-Drapac). King signe la première victoire WorldTour de la saison pour sa formation.

En difficulté, le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky) est parvenu a sauvé son maillot rouge. Il perd tout de même quelques précieuses secondes et ne compte plus que 7’’ d’avance sur l’Allemand Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) et 10’’ sur le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott). L'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) est en embuscade à la quatrième place avec un retard de 12''.

Une échappée de neuf coureurs, dans laquelle on a pu voir le Belge Jelle Wallays (Lotto Soudal), a animé cette première étape de moyenne montagne. Les fuyards, qui ont compté jusqu’à 9 minutes d’avance, ont senti le peloton des favoris revenir à l’approche de la dernière ascension. King, Stalnov et Rolland ont parfaitement résisté aux avant-postes pour se disputer la victoire d’étape. Grâce à un meilleur finish, c’est finalement l'Américain qui a levé les bras sur la ligne d’arrivée.

Du côté des leaders, les LotoNL-Jumbo ont imposé un énorme tempo dans la dernière montée et ont bien écrémé le groupe des favoris. Le Russe Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin), l’Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) ont notamment craqué.

"Il y a eu beaucoup d'attaques dans les cinq derniers kilomètres, avec notamment Buchman et Yates. Mais j'ai gardé mon calme et contrôlé, ce qui n'empêche que je suis très content de garder mon maillot rouge, a déclaré Kwiatko après l'arrivée. C'était une journée très dure même si le peloton est resté assez tranquille jusqu'à la dernière ascension. On s'attendait vraiment à ce que l'équipe LottoNL-Jumbo dynamite la course. C'est ce qu'ils ont fait, imprimant un rythme très élevé. C'était compliqué de rester devant."

En l'absence de Chris Froome et Geraint Thomas, Kwiatkowski est le principal atout de la formation Sky. Esseulé dans le final, il a dû se débrouiller sans équipiers dans les derniers hectomètres. "C'est normal, l'équipe a déjà beaucoup travaillé, les gars ont fait un super travail depuis trois jours. Cela peut arriver d'être seul et je ne suis pas le principal favori à la victoire finale."

Mercredi, la cinquième étape de cette 73ème Vuelta emmènera le peloton sur 188,7 kilomètres vallonnés entre Grenade et Roquetas de Mar.

Le direct commenté :

Loading...
Loading...