Athlétisme

Kaan Ozbilen champion d'Europe de cross, Bouchikhi 5e et déçu

10 déc. 2017 à 11:51 - mise à jour 10 déc. 2017 à 11:51Temps de lecture1 min
Par Maxime Berger avec Belga

Soufiane Bouchikhi a terminé à la cinquième place de l'Euro de cross chez les élites messieurs, dimanche à Samorin en Slovaquie. Le Belge a terminé à quatre secondes du podium, où prennent place le Turc Kaan Özbilen, vainqueur, l'Espagnol Adem Mechaal, 2e, et le Britannique Andrew Butchart, 3e.

Bouchikhi a signé un temps de 30:04, contre 29:45 pour le vainqueur du jour. Deuxième Belge engagé, Lander Tijtgat a terminé à la 13e place en 30:25. Quatorzième l'an dernier, Bouchikhi est parvenu à atteindre son objectif, lui qui visait un top 10.

"Normalement, je devrais être satisfait de cette cinquième place mais ce n'est pas le cas. Les deux premiers étaient trop forts mais le bronze était jouable. Je n'étais pas super bien. Les températures, proches de 2 degrés, n'ont pas aidé. J'ai sous-estimé le froid, cela m'a un peu dérangé. Je pensais pouvoir revenir sur le Britannique Butchart mais j'ai placé mon attaque un peu tôt et quand je me suis rendu compte que le podium n'était plus accessible, j'ai un peu lâché mentalement. Je rêvais de cette médaille", a raconté Bouchikhi, athlète de 27 ans.

Truyers et Vandenbussche n'intègrent pas le top 40 chez les dames

Les Belges n'ont pas pu atteindre leurs objectifs lors de la course élite dames à l'Euro de cross à Samorin, dimanche en Slovaquie. Imana Truyers, qui visait un top 20, a terminé 44e alors qu'Hanna Vandenbussche a pris la 61e place. Le titre est revenu à la Turque Yasemin Can, qui a terminé devant la Suédoise Meraf Bahta et la Norvégienne Karoline Grovdal.

Les Belges ont rapidement perdu tout espoir de faire un bon classement. "Le niveau du top 20 était bien plus élevé qu'attendu", a avoué Truyers après la course. "J'étais vite à la limite et je suis tombé dans l'avant-dernier tour, par fatigue. Le rythme était incroyablement rapide aujourd'hui et je dois admettre qu'à côte de cet Euro, notre CrossCup c'est vraiment des cacahuètes", s'est exclamé la Limbourgeoise de 24 ans, qui participait pour la première fois à la course élite.

Articles recommandés pour vous