Julie Lescaut (V) (2002/1) - Soupçons

31 déc. 2016 à 04:00Temps de lecture1 min
Par rtbf
Brémont, un photographe, est retrouvé mort dans son studio.En remontant au propriétaire d'un bijou retrouvé dans le coffre de la victime, Julie interpelle Françoise Fiozal, grande bourgeoise, qui avoue spontanément le meurtre et explique avoir voulu se débarrasser d'un amant devenu gênant.Pourtant, Henri Fiozal, le mari de Françoise, révèle à Julie que son épouse a toujours préféré les femmes.Motta découvre en examinant l'ordinateur de Brémont que celui-ci était au coeur d'un réseau de cassettes pédophiles.Grâce à Antoine Lacombe, meilleur ami de Laura et président d'une association de protection de l'enfance, Julie identifie l'une des jeunes filles présentes sur les cassettes : c'est Marine, la fille de Françoise.Dès lors deux hypothèses s'affrontent : soit Françoise a tué Brémont pour venger sa fille et aurait menti sur le mobile pour la protéger, soit Marine a elle-même tué Brémont qui la faisait chanter et à qui elle avait donné le collier de sa mère.Dans le même temps, Motta découvre que son nom figure sur la liste des clients de Brémont... Interrogé par la brigade criminelle, confronté à la suspicion ambiante, Motta perd peu à peu pied.La publication de la liste dans un journal le laisse bientôt penser qu'on cherche à le manipuler.Au même moment, N'Guma retrouve un cambrioleur qui avait échappé à Motta lors d'une intervention.Motta le reconnaît formellement.Mais, devant le procureur, son témoignage est décrédibilisé du fait de sa position de suspect dans une affaire de pédophilie.Dès lors, Motta est convaincu que le cambrioleur est l'homme qui a mis son nom sur la liste.Motta sombre dans la paranoïa.Le lendemain, on retrouve le cambrioleur mort, écrasé par une voiture.Un peu plus loin, la voiture ayant servi au crime est elle aussi retrouvée, avec Motta à son bord.Julie doit à la fois résoudre le meurtre de Brémont et prouver l'innocence de Motta.Elle apprend bientôt que celui-ci a passé la nuit à boire avec Antoine Lacombe.Ce dernier a quelques années plus tôt été fiancé à Laura, dont il a toujours été extrêmement proche.Cette possessivité l'a-t-il conduit à tuer, afin de décrédibiliser son rival ? Poursuivant les recherches, Julie apprend que Brémont avait un temps été mis en cause dans une affaire de pédophilie dans laquelle la nièce d'Antoine avait porté plainte pour viol.Cet élément permet à Julie de comprendre qu'Antoine avait un double mobile pour tuer Brémont : se venger d'un pédophile et éloigner Motta de la femme qu'il aime depuis toujours.C'est le témoignage de Françoise, jusque-là enfermée dans ses aveux, qui donne à Julie la preuve qui lui manque...

Articles recommandés pour vous