Economie

José Manuel Barroso plaide pour le maintien de la Grèce dans la zone euro

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, le 8 décembre 2011 à Marseille
07 févr. 2012 à 12:49 - mise à jour 07 févr. 2012 à 13:15Temps de lecture1 min
Par AFP

"Nous voulons que la Grèce reste dans l'euro", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, au côté du Français Jacques Delors, qui fut aussi président de la Commission européenne de 1985 à 1994.

"Les coûts d'une sortie de la Grèce de l'euro seraient plus élevés que les coûts pour continuer à soutenir la Grèce", a encore dit José Manuel Barroso.

Il s'est dit également optimiste sur les chances de parvenir à un accord rapide permettant de réduire d'une part la dette grecque détenue par les banques et fonds d'investissements et, d'autre part, d'accorder de nouveaux prêts européens et du FMI à Athènes pour éviter un défaut de paiement au pays.

"Nous sommes à un moment très proche d'un accord final à Athènes", a-t-il dit, "nous faisons tout pour arriver à une solution".

La commissaire européenne chargée des nouvelles technologies, Neelie Kroes, avait jugé auparavant qu'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro ne serait pas un drame pour l'UE.

"Il n'y a absolument pas mort d'homme si quelqu'un quitte la zone euro", a déclaré Neelie Kroes dans un entretien publié mardi par le journal néerlandais De Volkskrant, soulignant toutefois ne pas être "partisane" d'une telle solution.

"On répète toujours que si on laisse un pays partir ou qu'on lui demande de partir, l'ensemble de la structure s'effondre. Mais cela n'est pas vrai", a-t-elle poursuivi.


AFP

José Manuel Barroso plaide pour le maintien de la Grèce dans la zone euro

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement