JO d'hiver - Pékin 2022

Joies, strip-tease, pleurs: un final ahurissant en lutte libre

Joies, strip-tease, pleurs: un final ahurissant en lutte libre
21 août 2016 à 18:05 - mise à jour 21 août 2016 à 18:05Temps de lecture1 min
Par RTBF

Alors que l'on pensait avoir tout vu dans ces JO, la dernière journée des JO nous a encore offert des rebondissements. 

Alors qu'il pensait avoir remporté la médaille de bronze en lutte libre, le Mongol Ganzorig s'est vu infligé une pénalité pour non combat, ayant célébré sa victoire 5 secondes avant la fin du combat. Avec ce point de pénalité, Navruzov est revenu à égalité à 7 partout. 

La suite de l'histoire est moins drôle pour Ganzorig, car le lutteur perd finalement la petite finale et loupe donc la médaille. 

En signe de protestation, l'un des entraîneurs du Mongol a enlevé ses vêtements. Et comme cela ne suffisait pas, l'autre entraîneur de Ganzorig s'y est mis aussi, allant même jusqu'à enlever son pantalon. Ce qui a eu pour conséquence un encouragement de la part du public pour le lutteur Mongol. 

Finalement les entraîneurs ont été conviés à sortir, Navruzov remportant le bronze.