JO d'hiver - Pékin 2022

JO Pékin 2022, dopage : la fondeuse ukrainienne Valentyna Kaminska deuxième athlète contrôlée positive

Valentyna Kaminska contrôlée positive.
16 févr. 2022 à 15:46Temps de lecture1 min
Par Belga

La fondeuse ukrainienne Valentyna Kaminska a été contrôlée positive au mésterolone, à la méthylhexanamine et l'heptaminol lors d'un contrôle antidopage aux Jeux Olympiques de Pékin, a annoncé mercredi l'ITA, l'instance en charge des contrôles antidopage durant les JO.

Kaminska, 34 ans, a subi un contrôle le jeudi 10 février et a été testée positive au mésterolone, des stéroïdes anabolisants, et à la méthylhexanamine et l'heptaminol, d'autres stimulants. La fondeuse a été suspendue provisoirement et a encore le droit de demander l'analyse de l'échantillon B.

Kaminska avait participé aux Jeux Olympiques de 2014 et 2018 sous les couleurs du Bélarus avant de prendre la nationalité ukrainienne. À Pékin, elle avait terminé 79e du 10 km style classique, 70e du sprint et 18e du relais par équipe.

L'Ukrainienne est la deuxième athlète contrôlée positive durant les Jeux de Pékin après le skieur iranien Hossein Saveh Shemshaki. Une controverse a également entouré la patineuse artistique russe Kamila Valieva, contrôlée positive lors des championnats de Russie fin décembre. Le résultat du test a été connu durant les Jeux mais le Tribunal arbitral du sport (TAS) a décidé qu'elle pouvait poursuivre la compétition.

Articles recommandés pour vous