Jeux de chaises musicales en vue au sein de l'armée

Jeux de chaises musicales en vue au sein de l'armée
07 avr. 2019 à 17:32Temps de lecture2 min
Par Belga

La hiérarchie de l'armée va connaître quelques modifications au cours des prochains mois, avec notamment le retour en Belgique du commandant en second de l'Eurocorps, dont l'état-major est installé à Strasbourg (nord-est de la France), et son remplacement par un général en provenance de Bruxelles qui deviendra le "numéro trois" de cette puissante formation militaire, a-t-on appris dimanche de sources militaires.

Le général-major Pierre Gérard, le "numéro deux" du Corps européen (ou Eurocorps) - il en est "Deputy Commander" (DCOM) sous les ordres du lieutenant-général allemand Jürgen Weigt - deviendra commandant en second de la composante Terre à la mi-2019, a indiqué le ministère de la Défense.

Cette désignation en fait le probable successeur de l'actuel "patron" des "kakis", le général-major Marc Thys, à l'issue de son mandat, a expliqué un spécialiste du dossier à l'agence Belga.

L'actuel représentant militaire permanent de la Belgique auprès des Comités militaires de l'Otan et de l'Union européenne, le général-major Xavier Watteeuw, sera pour sa part affecté, également à la mi-2019, comme chef d'état-major (COS, soit numéro trois) de l'Eurocorps, dans le cadre des rotations biennales des fonctions entre les "nations cadre" qui y participent (Allemagne, Belgique, Espagne et France, le Luxembourg ne disposant que d'une petite armée n'entre guère en ligne de compte).

Parmi les autres changements prévus dans le cadre de ce jeu de chaises musicales - de faible ampleur - décidé par le ministre de la Défense, Didier Reynders, et le chef de la Défense (Chod), le général Marc Compernolle, figurent le "commissionnement" (élévation au grade supérieur pour la durée d'une affectation) de quatre généraux de brigade (à "une étoile"). Cette mesure concerne le médecin colonel Erwin Dhondt en date du 31 mars et les colonels Serge Soenen, Herbert Olefs et Didier Polomé, l'actuel commandant de la base aérienne de Florennes.

Le premier deviendra le 31 mars directeur général adjoint du département d'état-major "santé et bien-être" de l'état-major de la Défense, selon une publication interne, un "Flash Défense", obtenue par l'agence Belga.

Quant au colonel breveté d'état-major Serge Soenen, il sera, une fois commissionné au grade de général de brigade au milieu de cette année, "Assistant Chief Of Staff (ACOS) J4 Logistics" au sein de l'un des principaux quartiers généraux de l'Otan, le Joint Force Command (JFC), installé à Brunssum, dans le sud-est des Pays-Bas,

Le colonel aviateur Didier Polomé quittera le commandement de la base de Florennes pour devenir, en tant que général de brigade, "ACOS Defence Planning" au sein du Commandant suprême allié Transformation (SACT), installé à Norfolk (Virginie), également à la mi-2019.

Le colonel breveté d'état-major Herbert Olefs sera commissionné au grade de général de brigade pour devenir "Deputy Chief of Staff Rear Support Command" auprès du corps de réaction rapide-France (CRR-Fr), installé à Lille (nord de la France) à la même période.

Deux généraux de brigade, Martin De Pauw et Bart Laurent, changeront enfin de fonction au sein des structures militaires de l'Otan et de l'UE.

Le premier, déjà en poste au grand quartier général des forces alliées en Europe (SHAPE), installé à Casteau, près de Mons, en deviendra "Director of Management". Le second, en poste à Brunssum, a été désigné comme directeur des opérations de l'état-major militaire de l'UE (EMEU) à Bruxelles à partir de la mi-2019.

Sur le même sujet