Monde

Jean-François Copé, la "droite décomplexée" exclut de s'allier au FN

Droite décomplexée: JF Copé dit non aux alliances avec l'extrême droite
22 janv. 2014 à 16:06 - mise à jour 22 janv. 2014 à 16:47Temps de lecture1 min
Par Jean-François Herbecq

"La droite décomplexée repose sur un refus total d'alliance avec l'extrême droite" : interrogé sur Jean-François Copé tient un langage on ne peut plus clair sur sa vision de la polique.

"Nous n'avons pas les mêmes valeurs. Nous n'avons pas la même histoire. Nous n'avons pas le même programme. Regardez sur le plan économique les différences qui nous opposent. Madame Le Pen veut revenir au franc français. Elle veut la retraite à 60 ans. Elle veut nationaliser les entreprises. C'est le programme de Jean-Luc Mélenchon. C'est plutôt de ce côté qu'elle devrait envisager des alliances. Entre extrémistes", complète-t-il au micro de Marc Sirlereau.

Ecoutez ci-dessous le président de l'UMP ci-dessous:

Une gauche "rabougrie sur elle-même"

Jean-François Copé répète que les alliances avec le FN ne seront jamais admises par l'UMP.

La droite décomplexée est moderne, selon lui : elle veut parler "sans langue de bois" des "problèmes des Français": immigration, communautarisme, délocalisation, emploi, baisse des impôts... et apporter des solutions. Le contraire d'une gauche "rabougrie sur elle-même".

Et de conseiller : pour sanctionner François Hollande et exprimer son ras-le-bol, les Français doivent voter UMP dès le premier tour des municipales (fin mars) et non pour le FN, car ce serait des voix en moins pour l'UMP et donc cela aidera la gauche.

JFH

Sur le même sujet

Affaire Copé: un tweet enfonce le président de l'UMP

Monde

Hollande doit "prendre acte de son échec" sur le chômage, selon Copé

Economie

Articles recommandés pour vous