Monde

Italie: prestation de serment du gouvernement perturbée par des coups de feu

le policier le plus gravement touché l'aurait été au cou
28 avr. 2013 à 09:47 - mise à jour 28 avr. 2013 à 11:43Temps de lecture1 min
Par RTBF

"Un acte isolé", "le geste criminel tragique d'un chômeur qui voulait se suicider": c'est en ces termes qur le nouveau ministre de l'Intérieur italien, Angelino Alfano, a commenté l'épisode de ce dimanche.

Des coups de feu ont, en effet, été tirés dimanche à la mi-journée faisant trois blessés devant le Palais Chigi, siège de la présidence du conseil à Rome. Une personne a été blessée au cou et est dans un état grave, et l'autre a été touchée à la jambe, selon l'Ansa, qui affirme qu'une passante aurait aussi été frôlée par un projectile.

Cinq douilles d'une arme de petit calibre ont été retrouvées. Angelino Alfano a souligné devant la presse que "la situation générale de l'ordre public même après cet incident ne suscite pas de préoccupations", tout en indiquant que "la surveillance des objectifs à risque a été renforcée".
 
Selon les témoignages recueillis par l'AFP, l'homme a tiré sur les carabiniers à environ cinq mètres de distance. Il était en veste et cravate, selon l'Ansa qui a indiqué qu'il s'agit d'un Italien qui aurait des problèmes psychiques.
"Nous cherchons encore à savoir qui c'est. Il a été pris", a déclaré Antonio Catricala, membre du gouvernement sortant de Mario Monti. 

 

Images prise après la fusillade du palais Chigi

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Aucun rapport avec le nouveau gouvernement ?

Ces faits se produisent au moment-même où le gouvernement d'Enrico Letta prêtait serment au palais de la présidence, le Quirinal, qui est aussi l'une des sept collines de Rome. La police italienne n'a pour l'heure pas établi de lien entre les deux événements.


Mais l'état d'alerte a toutefois été décrété sur la place du Quirinal d'où les nombreux badauds ont été évacués,  ont annoncé les agences et télévisions italiennes.
 
Selon l'agence Ansa, les deux blessés sont des carabiniers et la personne qui a tiré sur eux aurait déjà été arrêtée.

BF et AFP

L'Italie a un nouveau gouvernement, les réactions

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Images prise après la fusillade du palais Chigi

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le Premier ministre italien: trouver des solutions "tous ensemble" à la crise

Economie

Italie: la zone euro attend Enrico Letta au tournant

Monde