Guerre en Ukraine

Invasion de l'Ukraine : les territoires séparatistes prorusses bloquent Google

22 juil. 2022 à 10:18Temps de lecture1 min
Par Belga édité par Ambroise Carton

Les autorités des deux territoires séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine ont annoncé avoir bloqué le plus grand moteur de recherche sur Internet au monde, Google, l'accusant de "promouvoir" la violence contre les Russes.

Google "fait la promotion du terrorisme et de la violence contre tous les Russes, en particulier la population du Donbass (...) Nous avons décidé de bloquer Google sur le territoire" de la région de Donetsk, a déclaré vendredi le dirigeant séparatiste Denis Pouchiline dans un communiqué.

"Si Google cesse de poursuivre sa politique criminelle et se conforme de nouveau à la loi, à la morale et au bon sens, alors il n'y aura aucun obstacle à ses opérations", a-t-il ajouté.

Jeudi, le dirigeant de la région séparatiste voisine de Lougansk, Leonid Passetchnik, avait annoncé avoir pris cette même mesure.

"La guerre, ce ne sont pas seulement des missiles qui pleuvent sur nos villes, mais aussi une nuée de fausses informations que l'Ukraine nous envoie. Hélas, Google est devenu leur arme principale", avait-il accusé.

"Nous pouvons nous passer de Google. S'ils s'améliorent, s'ils commencent à respecter les gens, alors nous envisagerons de rétablir" le moteur de recherche, avait-il ajouté.

La Russie a bloqué les principaux réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter et Instagram. Le pays, qui dispose de son propre moteur de recherche, Yandex, s'efforce depuis des années de développer un internet souverain, à l'image de la Chine.

 

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : à Istanbul, Kiev et Moscou signent l’accord sur l’exportation de céréales ukrainiennes

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : une opposante enceinte russe poursuivie pour un tweet sur l'Ukraine

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous