Tipik - Pop Culture

International Daughters Day : Janelle Monáe, Beyoncé, Alicia Keys... sur un hymne pour dénoncer les bavures policières

26 sept. 2021 à 08:00Temps de lecture1 min
Par Malaïka Mukaz

À l’occasion de l’International Daughters Day (le jour international des filles), la chanteuse et actrice Janelle Monáe a sorti un véritable hymne de 17 minutes en l’honneur des filles et femmes noires tuées par la police.

Le dimanche 26 septembre est l’International Daughters Day. En ce jour, sont célébrées les filles. Pour l’occasion, la chanteuse et actrice Janelle Monáe a sorti une nouvelle chanson intitulée "Say Her Name" (dites son nom) pour protester contre les violences policières à l’égard des filles et des femmes noires.

Avec ce titre, elle dit vouloir "sensibiliser davantage à ce qui a été couvert et aussi permettre aux familles d’entendre les gens partager les histoires de leurs filles en tant qu’êtres humains qu’elles étaient et en tant que filles qu’elles étaient".

L’hymne dure 17 minutes et met à l’honneur 61 filles et femmes noires qui ont été tuées par les forces de l’ordre. Pour ce faire, Janelle a collaboré avec des activistes, d’autres artistes telles que Beyoncé et Alicia Keys mais aussi avec l’AAPF (African American Policy Forum), un groupe de réflexion qui tente de démanteler les inégalités structurelles.

Consciente de la force des réseaux sociaux, Janelle Mońae s’est exprimée sur sa page Facebook afin de rassembler un maximum de personnes autour la cause. "Demain, nous nous joignons à l’AAPF pour se souvenir de nos sœurs, ces filles et femmes noires qui ont perdu la vie à cause des violences policières. S’il vous plaît, rejoignez-nous en utilisant le hashtag "SayHerName" en l’honneur de l’#InternationalDaughtersDay."

Loading...

Sur le même sujet

Beyoncé ravive la house 90's sur "Break My Soul", son nouveau single

Musique

Zendaya veut réaliser et elle a une idée à la fois belle et importante

Tipik - Pop Culture

Articles recommandés pour vous