Inondation en Belgique : après le coronavirus, c’est un énième coup de massue pour l’Horeca

Horeca : nouveau coup dur

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 juil. 2021 à 19:47Temps de lecture1 min
Par RTBF

Scénario catastrophe pour l’Horeca. Après des mois de fermeture à cause de la crise sanitaire, certaines boutiques doivent à nouveau fermer leurs portes. Un énième coup dur, surtout dans les villes touristiques.

C’est le cas à Durbuy, où les restaurants sont nombreux à craindre de ne pas pouvoir se relever de cette nouvelle épreuve. Ce week-end aurait dû être l’un des plus rentables de l’année. Mais à cause des inondations, les terrasses bondées ont fait place à des scènes de désolation.


►►► A lire aussi : Inondations : "On a besoin de solidarité, pas de voyeurisme", le "tourisme" de catastrophe gêne les services de secours


"On a subi dix mois de fermeture, et là on subit les inondations. C’est une vraie catastrophe pour tout le monde et pour tous les commerçants", déplore Eric Gengoux, restaurateur à Durbuy.

Il faut dire que le centre-ville de Durbuy comprend 80% de commerces et de restaurants. La saison estivale représente d’ordinaire la plus grosse partie de leur chiffre d’affaires annuel.

C’est un manque à gagner terrible, après la covid qu’on a déjà dû subir

"C’est une ville où il y a beaucoup de commerces. Et je crois que nous sommes tous dans la même situation", explique Caroline Caerdinael, responsable de plusieurs restaurants à Durbuy. "C’est un manque à gagner terrible, après la covid qu’on a déjà dû subir."

Mais de nombreux établissements gardent espoir. Ils s’activent pour remettre leur restaurant sur pieds. "Les gens ont besoin de travailler, il y a déjà eu beaucoup de chômage économique. Il faut que les gens retrouvent un esprit positif", positive Bart Maerten, directeur de plusieurs établissements.


►►► A lire aussi : Inondations en Belgique : le bilan s’alourdit, 27 victimes confirmées et 103 personnes présumées disparues


Après une année de crise sanitaire exceptionnelle, c’est donc au tour des inondations de mener la vie dure à l’Horeca.

Sur le même sujet

Coronavirus : une intervention complémentaire pour les établissements encore fermés en Wallonie

Inondations en Belgique : 11000 ménages toujours privés d’électricité en région liégeoise

Regions Liège

Articles recommandés pour vous