Incendie à Moria : l'Italie prête à accueillir 300 migrants

Incendie à Moria : l’Italie prête à accueillir 300 migrants

L’Italie se dit prête à prendre en charge plus de 300 anciens résidents du camp de réfugiés de Moria, sur l’île grecque de Lesbos. Un accord a été signé en ce sens à Rome mardi. Il concerne principalement les familles, les personnes vulnérables et les mineurs non accompagnés.

L’incendie qui a ravagé le camp il y a plus de deux semaines a laissé plus de 12.000 personnes sans abri. Certains d’entre eux sont actuellement logés dans un nouveau camp à Lesbos.


►►► À lire aussi : Incendie au camp pour réfugiés en Grèce : "Ce camp de Moria était loin de toute humanité"


Plusieurs pays, dont l’Allemagne et la Belgique, ont proposé leur aide. Mais le nombre de réfugiés de Moria pris en charge par l’Italie, est considérable.

Le pays, qui accueille déjà un nombre important de migrants en raison de sa situation géographique, exige depuis des années que les demandeurs d’asile soient répartis équitablement à travers l’Europe. Les pays d’Europe de l’Est, en particulier, n’y sont pas favorables. Mercredi, la Commission européenne présentera une nouvelle proposition pour une prise en charge plus solidaire des migrants.

La colère des migrants dans le camp de Moria

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous