Hotton : succès pour la première et unique marche belge Adeps post-confinement de ce dimanche

Hotton: succès pour la première et unique marche belge Adeps post-confinement ce dimanche
14 juin 2020 à 21:41 - mise à jour 14 juin 2020 à 21:41Temps de lecture2 min
Par Jean-Claude Hennuy

C’est à Bourdon, près de Hotton et de Marche-en-Famenne, qu’était organisée ce dimanche la première et unique marche Adeps post-confinement du pays.
Plusieurs centaines de participants s’étaient déplacés pour parcourir un des quatre circuits proposés : 5, 10, 15 ou 20 km.

Preuve que les mordus de marche à pied étaient impatients de reprendre du service en partageant leur passion avec d’autres personnes : des participants avaient déjà bouclé leur circuit, avant même l’ouverture officielle à 8 heures.

Protocole sanitaire

Des groupes de dix marcheurs maximum, des consignes pour éviter qu’un groupe croise un autre groupe de trop près, l’interdiction de distribuer des documents, badges, pin’s et autres objets potentiellement vecteurs du coronavirus, une distanciation physique dans la buvette, du gel hydroalcoolique,… Voilà pour le protocole sanitaire à respecter. "Heureusement, sur les quatre parcours, les participants ont de l’espace. L’événement a lieu de 8 heures à 18 heures. Les départs sont échelonnés", explique Francis Godefroid, un des organisateurs qui a tenu à respecter à la lettre le protocole.

Marcher à nouveau ensemble

Certains participants avaient pris goût à la marche pendant le confinement. Des amateurs qui deviendront peut-être des habitués de la discipline. Mais ce dimanche, il y avait surtout des mordus, impatients de partager à nouveau leur passion. "Je suis heureuse de pouvoir marcher à nouveau avec d’autres personnes", explique une dame. Ma fille, infirmière qui a été confrontée aux malades Covid-19, n’était pas enthousiaste à l’idée que je vienne à cette marche. Mais en pensant aux consignes sanitaires imposées, je me suis dit qu'il fallait y aller. Et je suis heureuse de voir que les gens sont très respectueux. C’est un réel plaisir de revivre ce genre de parcours avec d’autres personnes".

"J’avais marché pendant le confinement, mais cette fois, je retrouve le bonheur de partager ma passion avec des amis. Je retrouve des habitués. Le collectif, c’est important. Et une fois la distance parcourue, il y a le petit verre à l’arrivée. Cela aussi, c’est important. Le partage et la bonne ambiance de ce type d’événement, cela me manquait. Il était temps qu'on reprenne!"
Une reprise qui profite aussi, et ce n’est pas négligeable, au tourisme local.
 

Première marche ADEPS

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement