Moteurs Formule 1

Horner (Red Bull) s'attend à une aide pour les petites écuries de F1

Christian Horner
19 avr. 2020 à 10:15 - mise à jour 19 avr. 2020 à 10:15Temps de lecture1 min
Par Belga

Liberty Media, le groupe propriétaire de la Formule 1, va aider financièrement les écuries qui en ont besoin en pleine crise du coronavirus, avance Christian Horner, le patron de Red Bull. "C'est leur business et ils doivent décider de la manière dont ils vont maintenir ces écuries en vie. Car ils en ont besoin pour la course", a-t-il déclaré dimanche dans le quotidien britannique The Guardian.

"Pour pouvoir protéger leur propre business, j'imagine qu'ils aideraient ces écuries afin qu'elles soient en mesure de participer à la compétition l'année prochaine."

Les neuf premiers Grand Prix de la saison ont été soit remis, soit annulés en raison de la pandémie de coronavirus et la date de reprise n'est pas encore connue. De plus, de nombreuses équipes ont mis leur personnel en congé ou ont imposé une baisse de salaire.

La direction de la F1 est actuellement en discussions avec les directeurs d'équipe pour réduire le budget global des écuries pour 2021 et Red Bull, tout comme Ferrari, s'y oppose. "Ce n'est pas à propos de l'argent mais de la compétitivité", a expliqué Horner. "Ils essayent de placer les grosses écuries à un niveau où les écuries moyennes auront l'impression de pouvoir être compétitives. Seulement, il y aura toujours des écuries devant et d'autres derrière, peu importe l'argent dépensé."

Horner suggère une solution alternative qui autoriserait les écuries à acheter des voitures de gros constructeurs, ce qui était permis par le passé, pour éviter des coûts de recherche et de développement. "Nous devons sortir des sentiers battus plutôt que de continuer à tourner en rond. S'il s'agit de sauver les petites équipes et d'améliorer leur compétitivité, il serait très difficile d'argumenter contre cette logique."

Articles recommandés pour vous