Météo

Halo, parhélie… les "petits bouts d’arc-en-ciel" se sont multipliés ces derniers jours

Phénomène de parhélie
13 juil. 2022 à 14:40Temps de lecture2 min
Par Caroline Dossogne

Vous les avez peut-être admirés dans le ciel ces derniers jours, ces petits morceaux d’arc-en-ciel plus ou moins grands, plus ou moins circulaires… Le spectacle était varié et très joli. Et nombre d’entre vous ont eu l’excellente idée d’en partager les photos sur le groupe Facebook de la météo.

Ce sont des photométéores

Photométéore
Photométéore - Marie-Christine Mertens

Tous les phénomènes observés sont des photométéores. Ce terme vient du grec ancien : "photos" qui signifie lumière et "méteoros" qui veut dire "dans les airs". Le photométéore est donc un phénomène optique qui se passe dans l’atmosphère. Il s’agit en fait de la modification de la lumière du soleil ou de la lune par des particules contenues dans l’atmosphère. La plupart du temps ce sont les cristaux de glace que l’on retrouve notamment dans les cirrus, les voiles nuageux d’altitude qui font office de prisme et qui vont décomposer la lumière blanche. Les photométéores sont nombreux, le plus connu étant bien sûr l’arc-en-ciel, mais il y a aussi le halo, le parhélie, les irisations, les mirages…

Voici quelques-uns de vos exemples photographiés.

L’arc circumzénithal

Arc circumzénithal
Arc circumzénithal - Claudine Gérard

Ce terme un peu étrange désigne une sorte d’arc-en-ciel à l’envers. Cet arc circumzénithal se forme comme son nom l’indique autour du zénith et il est courbé dans le sens opposé au soleil.

Le parhélie

Parhélie
Parhélie – Christine Borowiak

Ce phénomène est également appelé "faux soleil" ou "soleil double" car on a l’impression que le soleil est encadré par 2 autres petits soleils, mais il s’agit là une fois de plus d’un phénomène optique. Ce joli spectacle s’observe lorsque le soleil est bas sur l’horizon contrairement à l’arc circumzénithal.

Le parhélie est lié à un autre phénomène qui est celui du halo que l’on distingue alors autour du soleil de manière plus ou moins complète.

Le halo

Parhélie et halo
Parhélie et halo - Françoise Guillaume

Le halo est donc un cercle, on peut l’observer en toute saison autour du soleil ou de la lune. Comme dans l'arc-en-ciel, la lumière est décomposée et la couleur rouge se trouve à l'intérieur du cercle en direction du soleil. Pour connaître tous les détails de la formation d'un halo, voici l'article de l'émission Quel Temps!

Mauvais présages ?

Dans les croyances populaires, le halo est annonciateur de mauvais temps comme dans ces dictons : "lune cerclée, pluie assurée", "Soleil cerclé, dans les 24 heures, toile à rentrer."

A nuancer bien sûr !

Puisqu’il est nécessaire d’avoir des nuages pour la formation d’un halo, leur présence indique que l’air est humide. Mais comme il s’agit de nuages élevés comme le cirrus, le halo n’est pas nécessairement signe de mauvais temps, la preuve, ces derniers jours. Les cirrus se forment souvent quand il fait beau et ce ne sont pas des nuages porteurs de pluie. En revanche, si les nuages s’épaississent rapidement, ils peuvent annoncer l’arrivée d’une zone de précipitations.

Articles recommandés pour vous