Belgique

Guy Verhofstadt : "N-VA et extrême-droite: c'est la même chose !"

Pour Guy Verhofstadt, "N-VA et extrême-droite: c'est la même chose !"
22 sept. 2012 à 11:58 - mise à jour 22 sept. 2012 à 16:53Temps de lecture2 min
Par Céline Biourge

L’actuel chef de groupe libéral européen en profite aussi pour plaider pour plus d’Europe : "Il faut développer une politique industrielle européenne, avec un vrai gouvernement économique européen avec un ministre européen des finances, une trésorerie et un marché obligataire unique". C’est, pour lui, la seule façon pour les Européens de continuer à exister dans une économie mondialisée où chaque pays individuellement ne pèsera bientôt plus très lourd.

Un message clair aux nationalistes

Guy Verhofstadt s’en prend aussi aux nationalistes partout en Europe. "Je ne crois pas qu’on va pouvoir protéger les intérêts des citoyens par un discours nationaliste, c’est un discours qui est faux. Le monde de demain est un monde qui est ouvert (…) et on sera beaucoup plus efficace économiquement si on fait ce saut en avant européen".

Beaucoup de candidats du Belang à la N-VA

Concernant plus précisément la N-VA en Flandre, l’ancien Premier ministre prend à son compte l’analyse de Patrick Dewael : "En fait (la NVA et l’extrême droite) c’est la même chose, on peut quand même constater vous et moi qu’il y a quand même beaucoup de candidats (du Vlaams Belang) sur leurs listes (à la N-VA)".

Guy Verhofstadt enfonce même le clou, pour lui le discours européen de la N-VA n’est pas crédible : "A la fin les nationalismes terminent toujours dans un discours anti-européen ! La preuve, ces partis là comme la N-VA ne veulent pas de liste transnationale et ils sont contre la société multiculturelle".

La réaction de la N-VA

Par la voix de son Vice-président Ben Weyts, la N-VA a jugé samedi la critique de l'ancien Premier ministre Guy Verhofstadt à ce point excessive qu'il est "difficile d'y réagir avec sérieux".

"Verhofstadt avait aussi qualifié Sarkozy d'extrémiste de droite. C'est typiquement lui. Tout qui ne partage pas ses analyses pompeuses, est directement extrémiste de droite. Cela s'inscrit dans l'offensive finale des partis traditionnels contre la N-VA", a réagi Ben Weyts. Celui-ci a dit craindre que cela ne s'aggrave dans les semaines à venir.

Ben Weyts a également jugé que la N-VA était le seul "vrai parti pro-européen, plaidant depuis longtemps pour l'application intégrale des recommandations européennes en matière de réformes socio-économiques".

Message à Elio Di Rupo : "Pas trop regarder les sondages"

Enfin, à la question de savoir si Elio Di Rupo a une chance de sauver ce pays, il répond : "Moi j’ai l’impression que la Belgique ne se comporte pas trop mal (…). Je constate que l’on fait des avancées, il y a des résultats, le problème de BHV est résolu. Il faut simplement continuer le travail et ne pas trop regarder les sondages…".

RTBF

Interview de Verhofstadt, NVA et Vlaams Belang

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Pour Rudy Demotte,"l'Europe a besoin d'une révolution"

Belgique

Open VLD: Guy Verhofstadt va tracer "quelques lignes stratégiques"

Belgique