Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : 1300 réfugiés dans le théâtre dont l'abri a résisté, combats dans le centre-ville

Image du satellite Maxar du théâtre de Marioupol, le 14 mars
18 mars 2022 à 05:19 - mise à jour 18 mars 2022 à 07:53Temps de lecture2 min
Par Belga

Pas moins de 1300 personnes se trouvaient dans un abri antiaérien sous le théâtre de Marioupol, au sud de l’Ukraine, lorsqu’il a été bombardé, selon le député Serguei Taruta, s’exprimant dans la nuit de jeudi à vendredi sur Facebook. Auparavant, le bourgmestre de la ville évoquait un millier de personnes qui s’y était réfugié, mais aucun bilan de victimes du bombardement n’a été communiqué à ce stade.

Le parlementaire a aussi affirmé que l’abri avait résisté. "Il est constitué de trois parties et on ne sait pas encore si elles ont été endommagées", a-t-il écrit sur Facebook. Plusieurs personnes "en sont sorties dans la matinée après que les habitants ont dégagé eux-mêmes les débris", a-t-il expliqué. Selon une autre parlementaire, Olha Stefanishyna, environ 130 personnes auraient pu être sauvées jeudi.

Nous pensons que tout le monde a survécu

L’émissaire ukrainienne aux droits humains Lioudmyla Denissova a indiqué que l’abri avait résisté au bombardement : "Nous pensons que tout le monde a survécu", a-t-elle déclaré à la télévision, précisant sur la messagerie Telegram, que des survivants avaient commencé à être extirpés des décombres. La Russie a affirmé ne pas avoir bombardé la ville, et avancé que l’immeuble avait été détruit par le bataillon nationaliste ukrainien Azov.

Sujet du JT de ce jeudi :

Rome pourrait reconstruire

Selon le ministre italien de la Culture, Rome est "disposée à reconstruire le théâtre". "Le gouvernement a approuvé ma proposition d’offrir à l’Ukraine les ressources et les moyens pour le reconstruire dès que possible", a-t-il tweeté. "Les théâtres de tous les pays appartiennent à l’humanité tout entière".

Les théâtres de tous les pays appartiennent à l’humanité tout entière

La mairie de Marioupol a signalé que la situation était "critique" avec des bombardements russes "ininterrompus" et des destructions "colossales". Selon les premières estimations, environ 80% du parc de logements de la ville a été détruit.

Combats dans le centre-ville, selon Moscou

L'armée russe et ses alliés séparatistes combattent désormais dans le centre-ville de Marioupol, un port ukrainien stratégique assiégé dans le sud-est du pays, a annoncé vendredi le ministère russe de la Défense.

"A Marioupol, les unités de la République populaire (autoproclamée, ndlr) de Donetsk, avec le soutien des forces armées russes, resserrent leur étau d'encerclement et combattent les nationalistes dans le centre de la ville", a indiqué le porte-parole du ministère, Igor Konachenkov.

Il a par ailleurs assuré que les forces russes et les séparatistes de Lougansk contrôlaient désormais 90% du territoire de la région ukrainienne éponyme. Peu avant l'offensive, le 24 février, Moscou avait reconnu l'indépendance des territoires séparatistes de Lougansk et de Donetsk.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : le déroulé des événements de ce 18 mars

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : des perturbations GPS observées jusqu’en Méditerranée

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous