RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Grève dans les services publics à Liège: les bus roulent mais le courrier n'est pas distribué

Votre boîte aux lettres restera désespérément vide ce lundi. Les facteurs sont en effet en grève.
13 juin 2016 à 06:45 - mise à jour 13 juin 2016 à 06:45Temps de lecture2 min
Par RTBF

Le mécontentement social s'exprime à nouveau ce lundi. C'est en effet la province de Liège qui entame une nouvelle série de grèves tournantes à l'appel de la CGSP. Un tour de chauffe avant la manifestation nationale du 24 juin contre les mesures d'économie du gouvernement fédéral.

Des bus mais pas de courrier

On redoutait d'abord de nouvelles perturbations au TEC Liège-Verviers. Une dizaine de chauffeurs ont effectivement débrayé tôt ce matin au dépôt de Jemeppe, mais ça n'a, pour l'instant, aucun impact sur le trafic des bus. Toutes les lignes sont assurées, même si les fréquences de passage sont parfois un peu moins soutenues.

En revanche, votre boîte aux lettres restera désespérément vide ce lundi. Les facteurs sont en effet en grève. La CGSP et la CSC ont installé des piquets devant les centres de tri d'Awans et de Villers-le-Bouillet ainsi que devant plusieurs bureaux liégeois. Les postiers craignent une privatisation. Ils protestent contre le manque de personnel et l'augmentation de la charge de travail.

A noter cette initiative des postiers du centre de tri des Plénesses, à Verviers. Dans le cadre de leur action de grève, une dizaine de délégués syndicaux et de facteurs ont décidé de se rendre utiles. Ils se sont rendus ce matin à la Cité de l'Espoir, un centre pour jeunes et adultes handicapés mentaux profonds et modérés, afin de leur donner un coup de main pour ranger les locaux du centre qui ont accueilli une fancy-fair ce week-end.

De nombreuses administrations également concernées

Et c'est devant l'une d'entre elles, la maison communale de Chaudfontaine, que 150 délégués CGSP sont actuellement regroupés. Comme l'explique le secrétaire régional intersectoriel Joël Thône, avoir choisi le fief du ministre Daniel Bacquelaine, ce n'est évidemment pas le fruit du hasard: "C'est une action de protestation contre toutes les différentes mesures qui sont prises par le ministre des pensions, et notamment le fait qu'ils vont essayer de passer en force rapidement un avant-projet de loi sur la pension mixte dans la fonction publique qui va être un vrai massacre pour les fonctionnaires à venir en termes de droit à la pension".

Toujours au niveau des administrations, à Liège par exemple, seules 6 mairies de quartiers sur 12 seront accessibles. Certains CPAS seront fermés ou ne fonctionneront que sur une jambe. Ce sera le cas à Verviers. Verviers où des piquets filtrants seront également présents devant les écoles, le Forem et l'Onem. Les agents des finances feront aussi part de leurs craintes. Ainsi à Waremme, le personnel rappellera au public que le bureau des recettes est menacé de fermeture, et qu'il faudra dorénavant se rendre à Jodoigne, à 35 km de là, pour déposer sa déclaration d'impôt.

 

Articles recommandés pour vous