Belgique

Grève chez Ryanair : les raisons de la colère

24 juin 2022 à 12:46Temps de lecture1 min
Par Miguel Allo

Une deuxième grève démarre ce vendredi en Belgique dans le transport aérien. Après Brussels Airlines hier, c’est autour du personnel de Ryanair aujourd’hui de démarrer, ici aussi, une grève de trois jours. Et les raisons sont en partie les mêmes : les travailleurs se disent sous pression, mais il y a aussi d’autres raisons à leur colère. Conséquence : l’annulation d’une centaine de vols.

"Ryanair doit changer" et "respect", voilà ce que l’on peut lire sur les t-shirts des employés de la compagnie irlandaise low-cost. Ils ne veulent plus rester les bras croisés face à leurs conditions de travail qui se détériorent.

Lors de la dernière grève au mois d’avril, seul le personnel de cabine de compagnie irlandaise était à l’arrêt. Cette fois-ci les pilotes le sont également. Ces derniers ont subi une baisse de salaire de 20% pendant la crise sanitaire et malgré la reprise des activités, ils n’ont pas récupéré leurs conditions d’avant crise.

Notons toujours chez Ryanair, plusieurs syndicats européens d'hôtesses et de stewards ont appelé à cesser le travail dès vendredi en Espagne, au Portugal et en Belgique, puis à partir de samedi en Italie et en France.

 

Sur le même sujet :

Journal télévisé du 24/06/2022 :

Grève chez Ryanair : les raisons de la colère

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Espagne : une dizaine de vols annulés pour la reprise de la grève chez Ryanair

Monde

Facturation aux passagers d'une taxe sur les entreprises : la Hongrie inflige à Ryanair une amende pour "pratiques commerciales déloyales"

Monde

Articles recommandés pour vous