Monde

Grèce: Merkel exclut une réduction de la dette, Tsipras calme le jeu

"L'Europe va continuer de montrer sa solidarité à la Grèce si ce pays entreprend des réformes et des mesures d'économies", a confirmé la dirigeante allemande
31 janv. 2015 à 07:37 - mise à jour 31 janv. 2015 à 16:34Temps de lecture2 min
Par Belga News

"Il y a déjà eu un renoncement volontaire des créanciers privés, les banques ont déjà renoncé à des milliards de créances sur la Grèce", a justifié la dirigeante allemande dans un entretien au Hamburger Abendblatt. "Je ne vois pas de nouvel effacement de la dette", a ajouté Angela Merkel.

Début 2012, la Grèce avait procédé à une opération d'échange de dette : les créanciers privés avaient vu leurs titres remplacés par d'autres moins rentables. Quelque 100 milliards d'euros de dette ont ainsi été effacés. Mais le pays, sous assistance financière internationale depuis 2010, croule toujours sous le poids d'une dette qui atteint quelque 175% de son Produit intérieur brut (PIB).

"L'Europe va continuer de montrer sa solidarité à la Grèce comme aux autres pays particulièrement touchés par la crise si ces pays entreprennent des réformes et des mesures d'économies", a poursuivi la dirigeante, adepte de l'orthodoxie budgétaire rejetée par les nouvelles autorités à Athènes. Interrogée sur les premières annonces du gouvernement de Alexis Tsipras comme l'augmentation du salaire minimum et l'embauche de fonctionnaires, Angela Merkel a souligné : "Nous, c'est-à-dire l'Allemagne et les autres partenaires européens, nous attendons de voir avec quel concept le nouveau gouvernement grec vient vers nous".

Alexis Tspiras veut "calmer le jeu"

"Malgré des différences de perspective, je suis absolument persuadé que nous allons bientôt trouver un accord favorable à la fois pour la Grèce et pour l'Europe dans son entier", écrit-il ce samedi dans un communiqué en anglais à l'agence Bloomberg diffusé ensuite à l'ensemble de la presse.

"Personne ne veut de conflit et nous n'avons jamais eu l'intention d'agir de manière unilatérale concernant notre dette", a dit le chef de gouvernement, dans une volonté manifeste de calmer le jeu au lendemain d'une journée de fortes tensions.

"Nous avons besoin de temps pour respirer et mettre au point notre propre programme de relance à moyen-terme, qui prendra en compte des objectifs d'excédent budgétaire primaire, et comprendra des réformes radicales pour combattre l'évasion fiscale, la corruption et le clientélisme", assure encore Alexis Tsipras.

Pour lui cela "ne signifie en rien que nous ne respecterons pas nos engagements envers la Banque centrale européenne ou le Fonds monétaire international", détenteurs de créances que la Grèce doit rembourser dans les prochains mois.

Tournée européenne

C'est pour défendre une restructuration de la dette, mais aussi un vaste programme de relance (réembauche de fonctionnaires, hausse du salaire minimum, aide aux ménages pauvres) et la fin des privatisations, dont celle de l'emblématique port du Pirée, que Alexis Tsipras et Yanis Varoufakis, le ministre des finances, entament une tournée des capitales européennes.

Yanis Varoufakis rencontrera dimanche à 17H00 (16H00 GMT) son homologue Michel Sapin, qui a déjà dit son intention de jouer les "traits d'union" entre la Grèce et l'Allemagne, puis le ministre de l'Economie Emmanuel Macron. Il verra ensuite ses homologues George Osborne à Londres lundi, et Pier-Carlo Padoan à Rome mardi.

Alexis Tsipras commencera, lui, dimanche par Chypre. Il ira ensuite lui aussi à Rome mardi, et à Paris mercredi.

Ce plan de vol illustre la volonté du gouvernement de Alexis Tsipras de compter ses soutiens. Parmi eux, le parti antilibéral espagnol Podemos, dont des dizaines de milliers de partisans ont manifesté samedi à Madrid.

RTBF avec agences

Grèce: vers un effacement de la dette?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Pas d'éclaircie au bout de la tournée du nouveau Premier ministre grec

Monde

Le nouveau gouvernement grec poursuit ses tournées diplomatiques

Monde

Articles recommandés pour vous