Glissement de terrain à Namur: la cause de l'incident encore inconnue

Un chantier pointé du doigt à Namur suite à l'éboulement de terrain

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

24 nov. 2019 à 07:44 - mise à jour 24 nov. 2019 à 07:44Temps de lecture2 min
Par L.V. avec C.Toussaint, et M. Baugniet

Le périmètre de sécurité mis en place depuis hier soir est maintenu jusqu'à nouvel ordre, a précisé le directeur des opérations de la police namuroise, Manu Leleux. C'est ce qui ressort d'une nouvelle expertise réalisée ce matin.

La nuit dernière a été courte pour plusieurs riverains de Namur. En cause, un glissement de terrain, qui s'est produit aux alentours de la Citadelle de Namur, vers la rue Saint-Martin. Terre et roches se sont décrochés sur une longueur d'environ 40 mètres. Ce glissement de terrain n'a fait aucune victime, mais quatre habitations ont été évacuées. Trois d'entre elles restent inaccessibles à leurs propriétaires.

Crédits: Vidéo fournie par ATD Drone Production (tous droits réservés)

A l'heure actuelle, la cause de ce glissement de terrain n'a pas encore été établie par les experts. Mais, certains habitants ont déjà leur petite idée là-dessus. Pour eux, les travaux en contre bas de la rue Saint-Martin n'auraient pas été réalisés dans de bonnes conditions. "J'ai vu les travaux, et il y a eu un premier effondrement. J'ai parlé avec les grutiers qui étaient là, et le dernier jour, ils ont dit qu'ils s'en allaient, car tout s'effondrait. Ils ont cru qu'il y avait de la roche, mais il n'y en a pas. Il ne faut pas oublier qu'avant, c'était des mines", explique Claudine. Le bourgmestre de Namur, Maxime Prevot, attend lui le rapport des experts avant de se prononcer. "C'est le travail des ingénieurs qui permettra de mettre en lumière les causes. Il est vrai qu'en contre-bas, rue Saint-Martin, il y a un important chantier avec des terrassement destinés à créer un immeuble avec appartements. Est ce qu'il y a un lien entre les deux? Peut-être. Ce n'est pas certain. Mais, à ce stade en tout cas, ce que nous voulons, c'est éviter qu'il y ait un risque plus large pour l'ensemble du voisinage", précise Maxime Prevot. Ce dernier a donc activé le plan communal d'urgence, hier soir. Une nouvelle faille a, en effet, été découverte. Les ingénieurs craignent qu'un nouveau bloc de terre ne descende.

Une nouvelle réunion est prévue lundi pour mieux évaluer les risques et voir comment résoudre le problème. Des jalons vont aussi être posés dimanche après midi afin de monitorer le glissement, qui pourrait s'être agrandi dans la nuit. 

Glissement de terrain à Namur: la cause de l'incident reste inconnue pour le moment
Glissement de terrain à Namur: la cause de l'incident reste inconnue pour le moment © Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous