France: aucun candidat de "La République en marche" face à Manuel Valls dans sa circonscription

France: "La République en marche" n'investira aucun candidat dans la circonscription de Manuel Valls
11 mai 2017 à 15:17 - mise à jour 11 mai 2017 à 15:17Temps de lecture1 min
Par Belga

Le conseil d'administration de La République en marche (REM), le mouvement du président élu Emmanuel Macron, a décidé de ne pas investir l'ancien Premier ministre Manuel Valls pour les élections législatives des 11 et 18 juin prochains. Aucun candidat sous l'étiquette REM ne lui sera cependant opposé, a indiqué le secrétaire général du parti Richard Ferrand lors de la présentation d'une première liste de 428 candidats.

Manuel Valls avait fait acte de candidature lundi pour intégrer le mouvement de M. Macron dans l'optique du scrutin législatif.

Après avoir examiné son dossier "avec le respect" que mérite un ancien locataire de l'hôtel de Matignon, le conseil d'administration a décidé de ne pas investir M. Valls car celui-ci ne remplit pas toutes les conditions fixées par la commission ad hoc. Parmi celles-ci figure le fait que M. Valls a déjà effectué trois mandats de député.

Les caciques du mouvement ont néanmoins décidé de ne pas lui opposer un candidat avec l'étiquette REM, ce qui devrait lui assurer sa réélection et lui permettre d'intégrer la majorité présidentielle dans la nouvelle Assemblée nationale qui sera constituée au lendemain du scrutin.

Manuel Valls, finaliste malheureux de la primaire citoyenne face à Benoît Hamon, avait apporté son soutien à Emmanuel Macron avant le premier tour de la présidentielle, reniant sa parole de se ranger aux côtés du député des Yvelines si celui-ci était désigné candidat de la Belle Alliance populaire. Il a salué la décision du parti d'Emmanuel Macron dans une déclaration sur Twitter :

Loading...