Regions

Frameries: la crise a une implication sur la perception des taxes communales

L'Hôtel de ville de Frameries
12 juin 2013 à 15:05Temps de lecture1 min
Par Vincent Clerin

Ainsi le montant de cette taxe -plus connue sous l’appellation " taxe poubelles "-  se chiffre à une somme comprise entre 80 et 175  euros, suivant la composition du ménage, mais le règlement différé de cette taxe entraîne des coûts supplémentaires.

Depuis plusieurs années, Philippe Stoquart, le receveur  communal, est confronté à ce problème.  Un constat qui n’est d’ailleurs pas sans incidence sur le budget de la commune de Frameries elle-même puisque la multiplication de ces cas (Frameries compte quand même 192 plans de payement en cours) peut grever un budget et finalement mettre à mal le règlement des fournisseurs et des factures de la commune elle-même.

Le défaut de payement n’est bien entendu pas l’apanage de cette seule commune -beaucoup de communes boraines connaissent le phénomène et ses implications- mais c’est à Frameries que Laura Canducci s’est rendue pour demander les implications d’un défaut de payement au receveur communal, Phillippe Stoquart.  Ecoutez son explication dans l’interview ci-contre.

Vincent Clérin

Articles recommandés pour vous